Emily Loizeau à l’Alhambra

par |
La salle de l’Alhambra a rouvert ses portes il y a plus d’un an ; toute de noire revêtue, elle invite les artistes à s’investir sur scène. Tant mieux ! Emilie Loizeau, en tournée avec ses acolytes, nous propose une mise en scène soignée et propice au songe.

3330122654_2d18a8249a_copieAprès L’autre bout du monde, délicieux album porté par des textes malicieux, parfois nostalgiques et poignants, et par la voix si particulière d’ Emily Loizeau, Pays sauvage, son quatrième album, nous emporte dans un monde marqué par le sceau et l’imaginaire de sa créatrice.

Emily Loizeau est accompagnée d’un orchestre (basse, violoncelle, batterie, banjo et piano), et en guest, du charismatique David Herman Düne, qui s’est produit sur cette même scène quelques mois auparavant. Une soprano anglaise nous fait l’honneur d’être présente sur scène et d’accompagner tous les morceaux de sa voix cristalline. Un ensemble harmonieux qui porte le timbre puissant et fragile, cassé mais fluide, de la merveilleuse Emily Loizeau .

Cette dernière déborde d’une énergie rayonnante. Mais, comme elle le dit elle-même, le groupe est « en rodage » ; on comprend que la « troupe » n’est pas encore tout à fait à l’aise dans cette mise en scène. À leur décharge, la richesse de l’instrumentalisation les oblige à être alternativement choeurs, chanteurs, musiciens !

N’empêche, l’émotion et le rire sont au rendez-vous ; car ce qui caractérise bien l’univers d’ Emily Loizeau, c’est le décalage et la rêverie. Vêtue d’une robe XIXe, pieds nus, auréolée d’une lumière chaleureuse, elle sourit, rit, parle à ses amis, danse. La salle est hypnotisée et boit les paroles de chaque morceau ; on écoute Emily Loizeau, on guette son inventivité et les divers instruments qu’elle manipule.

Au final, l’alchimie se produit ; comme Feist au Grand Rex en avril 2008, l’ensemble est poétique et nous mène sur un chemin de songes fort agréables. Espérons que la ballade entre Emily Loizeau et son public sera surprenante et longue, comme le mérite son talent d’artiste-compositeur confirmé. Ses choix artistiques qui la mènent à travailler avec les Herman Düne ou les Moriarty ne peuvent d’ailleurs que convaincre un public charmé par son univers.

Une belle tournée en perspective !

Crédits photo : Rod de l’excellent Hiboo (http://www.le-hiboo.com/11622)

Partager !

En savoir +

Le site officiel d’Emilie Loizeau : http://www.emilyloizeau.net/
Le myspace d’Emilie Loizeau : http://www.myspace.com/emilyloizeau

En tournée dans toute la France jusqu’en octobre
Le 8 décembre 2009 à l’Olympia.

A propos de l'auteur

Image de : Née en 1985, Marine vit à Paris. Après avoir pensé à devenir avocate, magistrat ou danseuse étoile, elle décide in fine de rester dans l'univers suranné des livres qui ont formé son imaginaire. Elle a longtemps pratiqué la danse contemporaine, avant de trouver sa place sur les sièges élimés des théâtres. Écriture, spectacle vivant, danse : voici les mots clés qui l'ont poussée à devenir chroniqueuse pour Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article