Dj Champion

par Maya, |
Dans la famille scène indépendante Montréalaise, je demande l’électronique. Bonne pioche avec ce Remix Album, sur lesquels des artistes du Québec (Patrick Watson, Ghislain Poirier…) et d’autres horizons revisitent à leur sauce les titres du premier album de Champion, Chill Em All.

Entre mélanges de plusieurs titres ( No 7/11′s par Akufen ) et remix à proprement parler, les morceaux dévoilent des facettes différentes selon le chef d’orchestre. Ainsi, Guillaume & The Coutu Dumonts nous invite à la samba sur Tawounga alors que Fred Everything y suit un chemin plus « dub ».

Tracklisting

- Guy Doune [ Patrick Watson's Missing You Remake ]
- Two Hoboes [ Mocky Remix ]
- No Heaven [ Ghislain Poirier Remix ]
- Two Hoboes [ DeTroit Grand Pubah's Gutter Mind Mix ]
- Keep On [ Champion's Alternate Take ]
- Tawoumga [ Guillaume & The Coutu Dumonts Remix ]
- Chill’em All [ Champion's Melange ]
- Tawoumga [ Fred Everything's Petit Dub ]
- No 7/11′s [ Akufen's Chill'em All Mix ]

Le passage à Paris de Maxime fin juillet était l’occasion de faire quelques photos et d’en savoir plus sur la réalisation de ces remix.

Peux tu nous expliquer comment t’est venue l’idée du « Remix Album » ?

champion_articleC’est une initiative commune de Saboteur Musique (le label canadien) et de moi. L’idée était d’offrir quelque chose aux fans en attendant le prochain album, Chill’Em All qui est sorti depuis trois ans déjà. Au niveau de la direction musicale, Champion est devenu pop au Québec même si ça ne se voulait pas pop à la base. Ça m’enchante mais sortir le remix album est une façon de réaffirmer le côté électronique du projet. On y est allé sans aucune concession sur l’électronique et le son des artistes.

Quand il est venu le temps de choisir les artistes, on a privilégié les montréalais et québécois, nos amis, au lieu de vouloir faire du tape à l’oeil avec de gros artistes internationaux et se la jouer. Notre leitmotiv: « keep your feet on the ground but keep reaching for the stars ».
Il faut garder les pieds sur terre mais continuer à chercher les étoiles. On fait profiter de la manne à notre scène, notre famille. L’idée était de faire un album honnête pour les fans. Lors du contact des musiciens, une chose importante a été qu’ils restent fidèles à eux-mêmes. Je ne leur ai pas donné de ligne directrice.
Je ne voulais pas qu’ils fassent du Dj Champion .

Pas de grosse surprise en écoutant les remix ?

Il y a un remix que j’ai refusé parce que je n’aimais pas la version. Je n’ai pas voulu qu’il le refasse car je ne voulais pas le contraindre à quelque chose qui soit en accord avec moi. Je ne veux pas changer les gens, je prends ou je ne prends pas !

Le choix des morceaux, ce sont les artistes eux-mêmes qui l’ont fait ?

Exactement.

Sur cet album, on sent un son plus aérien que les originaux, il n’y pas de remix techno par exemple .

Non ! Keep On Riding est une version de 3’30 et donc un format plus radio, ce n’est pas vraiment un remix.
Pour le reste, c’était important que les musiciens fassent ce qu’ils aiment faire et qu’ils ne pensent ni au dancefloor, ni à la radio. C’est ce que j’ai fait avec Chill’Em All .

Il y a un morceau qui est un mix de plusieurs morceaux de l’album ( Chill’Em All ), c’est un best of ?

C’est un autre remix sorti sur un vinyle avec le remix d’ Akufen . Ce n’est pas un recap, au contraire. J’ai développé un outil avec un software qui me permet de mélanger tout, d’organiser le chaos. Ce remix est un chaos organisé, sur le mode du choix aléatoire.

Y a-t-il des artistes que tu aimerais remixer ?

Ce que j’aime remixer, ce sont les morceaux que je n’aime pas.
C’est plus facile de trouver ce que tu aimes dans un morceau que tu n’aimes pas !
Il y a toujours un petit élément agréable, une fin de phrase, un rythme. J’aime mettre l’accent là-dessus. Si c’est un morceau que j’aime, je n’ai pas envie de le changer.
Il y a Tinariwen que j’aime beaucoup, ou Tom Waits . Je ne sais pas comment on peut remixer Tom Waits .

D’autres collaborations sont elles prévues avec les artistes ayant participés au Remix Album?

champion_article2La majorité des artistes sont des amis, donc on va sûrement collaborer.
En fait, on collabore tout le temps, même si c’est juste aller boire une bière ! Il n’y a rien de prévu pour l’instant, mais il y a toujours quelque chose de possible.

Des artistes Montréalais comme Patrick Watson commencent à être bien connus en France.

On a joué la semaine dernière dans un festival à Ottawa et Patrick Watson était là avec le groupe. Ce sont vraiment des amis, comme une famille. On était sur scène et Patrick, juste avant de partir pour Montréal, est passé chanter sur scène, à l’improviste !
C’est toujours à la bonne franquette, spontané, et j’adore.

Le groupe Galaxie nous disait ce week end aux Vieilles Charrues que la scène montréalaise était coupée en deux, entre artistes anglophones et francophones, qu’en penses tu ?

Certains artistes croient ça et d’autres non.
Il y a deux extrêmes, Arcade Fire et de l’autre coté une scène plus francophone. Mais Patrick Watson et moi, on est vraiment entre les deux. A Montréal, il y a le boulevard St Laurent qui coupe la ville en deux : à l’ouest les anglophones et à l’est les francophones. Patrick et moi nous habitons sur ce boulevard.
C’est vraiment ce que j’apprécie, c’est d’être en contact avec les deux cultures, de façon mixte, de parler le français, l’anglais, whatever. On finit toujours par parler cette espèce de langue entre l’anglais et le français. C’est drôle que Galaxie 500 dise ça, cela fait longtemps que je n’ai pas entendu parler de ce clivage parce que depuis bon nombre d’années j’évolue entre les deux.
De mon point de vue, il y a de moins en moins de séparation entre artistes anglophones et francophones car j’évolue au sein des deux.

Les G-Strings vont-ils rester avec toi ?

Les G-Strings vont rester, c’est tellement bon de jouer avec eux, il y a tellement d’énergie sur scène, que ce serait fou d’arrêter ça. Quand ça va bien avec ton copain, tu le gardes.
On a beaucoup tourné et il y a des gens qui ont connu le projet par la scène et non par l’album. Pour le prochain album, il sera important d’y injecter cette énergie là. Le groupe est invité à participer à la composition du prochain album. Pour Betty c’est différent, elle a son projet personnel et son contrat avec nous se termine à la fin de l’année. Peut être qu’elle fera une collaboration ou deux sur le prochain album, peut être pas. Ça dépendra de son emploi du temps. Sinon, je vais essayer de trouver d’autres chanteuses .

Interview: Julia

Photos: Maya (http://maya.uing.net/)

En savoir +

Site officiel: www.djchampion.net/fr/

Myspace: www.myspace.com/djchampion

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article