Discordance passe aux chroniques payantes

par , |
Gratuit VS payant. Si le débat dans le petit monde de la presse en ligne, fait rage depuis bien longtemps, les choses ont l’air de s’accélérer à vitesse grand V et la nouvelle formule du Monde.fr semble officialiser l’enterrement définitif de l’utopie du tout gratuit.

Image de discordance.fr Les sites à caractère « culturel » se multiplient à une vitesse folle, chacun tentant de séduire les internautes à grands coups de promos, de référencement et de buzz. Séparer le bon grain de l’ivraie ? Le travail est impossible, tant le secteur est vaste, ouvert et teinté de subjectivité.

Pour qu’un projet soit pérenne et puisse avoir les ressources nécessaires pour se démarquer, il est nécessaire de lui donner les moyens de ses ambitions. Le bénévolat et les bonnes intentions se heurtent le plus souvent à la barrière infranchissable du manque de temps et de la nécessité de pouvoir vivre de son travail. L’indépendance, l’intégrité et l’honnêteté d’une démarche aussi sincère soient-elle ne suffit plus. Si le web permet une facilité de diffusion de l’information sans précédent, produire un contenu de qualité et le distribuer au plus grand nombre est paradoxalement devenu bien plus compliqué qu’avant dans cette cacophonie géante qu’est le Net.

L’équation est simple et le résultat implacable : sans moyen financier, impossible d’assurer la survie du site à long terme. Mais comment parvenir à dégager le chiffre d’affaires nécessaire à une juste rémunération de tous les chroniqueurs et photographes du site ?

Tapisser nos pages de publicité ?
A moins d’avoir la fréquentation d’un figaro.fr ou d’un Rue89, cela ne ferait qu’enlaidir notre splendide nouvelle maquette pour une somme plus anecdotique qu’autre chose.

Proposer un abonnement payant à nos lecteurs ?
Aucun d’entre nous n’ayant la notoriété d’un Schneidermann ou d’un Plenel, il est peu vraisemblable que nos lecteurs soient prêts à payer une cotisation mensuelle ou annuelle pour nous lire. D’autant plus qu’il parait que c’est la crise ma bonne Dame…

La vente de produits dérivés
Soyons honnêtes : payer une fortune pour un informe T-Shirt avec un logo tout pourri et qui ne vous servira que pour les déménagements et les travaux de jardin, cela ne fait pas très crédible à l’heure où le but de tout un chacun est de ressembler à une couverture de GQ.

La revente des objets reçus en service presse.
Une option sérieusement envisagée, mais qui se heurte à la radinerie grandissante des maisons de disque qui au lieu de nous faire parvenir des coffrets collectors se limitent à des CDs promos en carton, quand il ne s’agit pas de vulgaires players en ligne dont la revente est absolument impossible.

Bref, pour survivre il a fallu nous remettre fondamentalement en question et tenter de proposer une solution à la fois innovante, crédible et avec le business model le plus clair possible.

C’est pourquoi à partir d’aujourd’hui Discordance proposera désormais de faire payer la publication de ses chroniques par les différents acteurs de l’industrie culturelle afin d’assurer sa survie et son développement dans les meilleures conditions possible. Que vous soyez artistes, labels, tourneurs, éditeurs, producteurs, attachés de presse, écrivains ou metteurs en scène, nous avons la solution de diffusion qui vous convient.

Afin de garantir le maximum de transparence à nos lecteurs, la tarification de chaque article sera explicitement apposée en bas de chaque page.

Quelques exemples de nos tarifs à venir :

Chroniques
- CD / Film / Théatre : 50 €
- Livre : 60 €
- Expo / Danse : 70 € + Supplément de 50 euros pour une bonne critique garantie

Live report : 50 €+ 2 invitations sur la guest list Live report avec photo : 100 euros + 4 invitations sur la guest list
Live report d’un festival avec photo : 100 euros / jours + 4 invitations sur la guest list + 4 pass open bar
+ Supplément de 50 euros pour une bonne critique garantie

Interview en français : 200 euros.
Interview en anglais : 300 euros.
+ Supplément de 50 euros pour connaitre les questions à l’avance.

Dossier thématique : 200 euros Photoshoot : 350 euros.

Message Twitter + Fan Page Facebook : 50 cts par lettre.
Présence dans notre rubrique On y sera :
30 € + 2 invitations
Présence dans notre rubrique Focus Track :
50 €

Organisation d’un jeu-concours : 120 €.

Pack artiste : (Interview + Live report + Photo Shoot) : 500 €

Suppléments possibles :
- Article en une : 50 €
- Choix du titre de l’article : 30 €
- Choix du titre et du chapô de l’article : 50 €
- Choix de votre chroniqueur : sur demande.

Des solutions adaptées à vos attentes sont également possibles. N’hésitez pas à nous consulter pour un devis gratuit personnalisé.

[EDIT]
Il s’agissait bien sûr d’un fake et nous avouons une certaine jubilation à la lecture de certains mails et de certains commentaires observés ça et là sur Facebook Mais outre l’aspect potache de l’exercice et l’absurdité de la solution que nous proposions, les problèmes énoncés sont bien réels.

Pour une analyse plus poussée de la mutation actuelle de la presse en ligne, vous pouvez retrouver le premier volet de notre série Gratuit VS Payant.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

12 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 1 avril 2010
    candice a écrit :

    « + Supplément de 50 euros pour une bonne critique garantie » :
    Qu’est-ce à dire ???

  2. 2
    le Jeudi 1 avril 2010
    Alex a écrit :

    Il était temps.
    On se demandait bien pourquoi le marketing à la Josh Freese devrait être réservé à Josh Freese et ne connaître aucune déclinaison.
    Pour plus d’efficacité, je me demande si un effet rétroactif ne devrait pas être envisagé. J’ai quelques exemples d’interviewés qui me viennent en tête et je me dis que compte tenu du service rendu et de la visibilité accrue, une petite contribution a posteriori ne serait pas du luxe !

  3. 3
    Jessica
    le Jeudi 1 avril 2010
    Jessica a écrit :

    Joli poisson d’avril, mes yeux ont failli s’illuminer de joie jeje !

  4. 4
    le Jeudi 1 avril 2010
    Dimitri a écrit :

    Mdr !

  5. 5
    le Jeudi 1 avril 2010
    Fanny a écrit :

    Elle est bonne !

  6. 6
    le Jeudi 1 avril 2010
    Noesis a écrit :

    N’empêche que les pass open bar, ça faisait grandement envie…

  7. 7
    VIOLHAINE
    le Vendredi 2 avril 2010
    VIO a écrit :

    Ha j’aime beaucoup cette histoire de suppléments ;)

  8. 8
    le Vendredi 2 avril 2010
    lara a écrit :

    Bonjour,

    j’aimerais que vous m’établissiez un devis basé sur une logique de forfait pour l’ensemble des artistes que je défends sur Internet. Bien entendu, le tarif doit tenir compte de l’ancienneté de notre relationnel.
    Bien à vous,
    laratequisedilate.

  9. 9
    le Vendredi 2 avril 2010
    sarah a écrit :

    le meilleur poisson de l’année!!

    bravo

  10. 10
    le Vendredi 9 avril 2010
    Antoine a écrit :

    très très bon…

  11. 11
    le Jeudi 15 avril 2010
    Julien vachon a écrit :

    mort de rire heureusement que c’est un fake

  12. 12
    le Dimanche 2 mai 2010
    sève a écrit :

    Le meilleur poisson d’avril en catégorie « médias » !!

Réagissez à cet article