Derrière la scène avec X Makeena

par |
X Makeena est une entité hybride située aux confins de la drum 'n' bass, du hip hop et du dub, une mixture instrumentale à la fois puissante et déstructurée. Sommations hip hop et cassures rythmiques se mêlent à des atmosphères sombres et déjantées.

xmakdisxl2Sur scène, ils libèrent leurs créatures mutantes incontrôlables et entraînent le public dans une hystérie collective. Remarqué en 2002 suite à un concert avec Percubaba, X Makeena est ensuite finaliste des jeunes talents du Printemps de Bourges. Ils commencent alors à sillonner la Bretagne puis le combo rennais décide de partir à l’assaut du reste de la France (Paris, Lille, Lyon, Bordeaux…).

On a pu les voir aux côtés d’ Asian Dub Foundation, Erik Truffaz, UHT°, Ez3kiel, Brain Damage, High Tone, Vitalic, Robert le magnifique, Abstrackt Keal Agram, Tambours du Bronx, Israël Vibration…

Le 4 août, à l’occasion de leur concert au festival des Vaches au Gallo de Louvigné du Désert, le groupe nous a laissé les suivre derrière la scène… Un reportage en coulisses qui vous permettra de connaitre quelques petits secrets backstage…

En attendant vous pouvez lire [le live report->321] de la soirée Noise Consiparacy (Rennes) qui avait marqué la sortie de leur dernier album, Instinctive Dérive, en avril dernier.

En savoir +

Site officiel: www.xmakeena.com

Myspace: http://www.myspace.com/xmakeena

Extrait vidéo de leur nouveau spectacle: http://myspacetv.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=11587096

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article