Deftones – Saturday Night Wrist

par |
La claque. Pour le coup, cela valait la peine d'attendre. Enfanté dans la douleur et pendant près de deux ans, le cinquième album du combo de Sacramento est définitivement leur meilleur à ce jour.

deftones_sat_night_wristQuoi ? Meilleur que White Pony ?! Je vous vois déjà d’ici avec votre air sceptique et votre moue dubitative. Et ouais. Meilleur que White Pony .

Il est vrai qu’un certain scepticisme pouvait être de mise. Si la participation du groupe aux festivals de cet été, nous avait rassuré sur la capacité de Chino à brailler dans un micro pendant plus d’une heure, tout cela manquait un peu de subtilité. A leur décharge, soulignons que pour jouer devant 20 000 personnes en générale passablement avinées, la subtilité n’est pas la chose la plus indispensable….

Et voilà qu’arrive sans crier gare, Saturday Night Wrist et son superbe artwork. Certes Hole in the earth, le premier single de la galette avait déjà fait son petit effet en amont sur Myspace, mais la grande question était de savoir si Deftones allait tenir la longueur sur les 12 titres de la galette.

Non seulement le groupe ne s’essouffle jamais mais arrive à se transcender et à nous livrer la quintessence de ses différentes facettes. C’est simple, sur cet album il y a tout. La fureur d’ Adrenaline ( Rapture ), le génie d’ Around the Fur ( Combat ), la mélancolie et la beauté sombre de White Pony ( Cherry Waves ) sans oublier la touche électro qui ne peut que rappeler l’aventure Team Sleep (le scabreux Pink Cellphone ). Il s’en dégage une atmosphère d’une lumineuse noirceur, portée par un chant impeccable qu’il soit clair ou screamé . Notons au passage la présence de Serj Tankian ( System of a Down ) ainsi que celle d’ Annie Hardy, la chanteuse de Giant Drag .

Passons donc sur la valse des producteurs qui se seront cassés les dents sur ce CD, oublions que le groupe a failli tout y laisser et prenons cet album comme ce qu’il est: un cadeau venu tout droit d’une formation que beaucoup auront été tentés d’enterrer bien trop vite. Bien sûr il y en aura toujours qui n’auront de cesse de noircir du papier ou des écrans pour se gauser de l’allure de bûcheron de Chino ou regretter ad-vitam eternam le Deftones de 7 Words .

Mais en fin de compte, vous en connaissez beaucoup vous, des groupes capables de vous faire au bout de presque quinze ans de carrière des albums de cette trempe ?

Moi je n’en vois que quelques uns….

En savoir +

Site officiel: http://www.deftones.com/

Myspace: http://www.myspace.com/deftones

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    VIOLHAINE
    le Mardi 21 novembre 2006
    VIOLHAINE a écrit :

    Ha, j’aurais pas dit mieux !!!
    Passion.

    Mieux que White Pony ? Ca m’avait pas traversé l’esprit, je voyais simplement SNW comme, oui, une merveilleuse continuité entre les quatre premiers albums + (of course) Team Sleep, c’est indéniable !
    Une espèce de mix de tout ce qui fait, en definitive, leur identité, de tout ce qui fait qu’on aime Deftones et que c’est pas près de s’arrêter !

    Amen.

Réagissez à cet article