Debout sur le Zinc à la Cigale

par |
Grosse valeur sûre en matière de concert, de la bonne sueur, du pogo sans les bleus, des souvenirs de festivals, une soirée qui vaut 10 fois, Debout sur le Zinc c'est un peu tout ça à la fois.

Une Cigale remplie à ras bords d’un public de trentenaire ex-festivalier et chaud comme la braise.
De rares créneaux pour shooter, pour finalement se retrouver tout en haut de la cigale, debout en équilibre sur les strapontins.
Des invités comme Aldebert, Les Fils de Teuhpu et Christian Olivier des Têtes Raides.
Tout ça en live, c’est de la bonne came, à reprendre 4 fois en dessert.

Crédits photo : Mathias Lamamy

Partager !

En savoir +

A propos de l'auteur

Image de : Mathias est né de l'union du soleil et de la lune en -851 av JC. Après avoir enseigné l'art dramatique à Eschyle, l'amour à Cléopâtre, les maths à Pythagore, la culture des lauriers à César, la pâtisserie à Jésus, la sexualité à Jeanne d'Arc (mais ça ne lui a pas plu), la philosophie à JCVD et la coiffure à Lucchini, il tombe amoureux de Britney et tombe dans l'enfer de la spirale. Depuis, et tous les soirs, il enfile son plus beau reflex et part shooter à tout va, dans le désespoir et l'abandon de soi, oubliant sa honte, ses scrupules jusqu'à sa vie, arpentant les salles obscures aux hasards des rencontres; en se disant qu'un jour, il la retrouvera bien par hasard sur une scène sous les spotlights. Ainsi naquit une passion.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 26 avril 2010
    Dimitri a écrit :

    On n’en parle pas beaucoup de DSLZ… pourtant il y a du talent dans ce groupe qui dégage une bonne énergie en live. Superbes photos, vraiment dommage que tu n’aies pas trouvé un chroniqueur pour retranscrire par écrit le concert.

Réagissez à cet article