Dead Sexy Inc. – Kamikaze

par Pauline|
L'album "Kamikaze" du groupe de rock électro Dead Sexy Inc. aurait pu être l'"Album de nos nuits endiablés sur le dancefloor". Donnerait-t-on un nom si ambitieux à un opus s'il n'était pas en mesure de satisfaire nos attentes de créatures nocturnes ? La réponse est oui. L'écoute de "Kamikaze" est tout simplement décevante.

Et pourtant, tout paraissait indiquer le contraire : des titres de chanson à connotation sexuelle ( » Bitter Fuck « ,  » Spam Me « ), fort dérangeante et perverse ( » Hellywood « ,  » Kamikaze Rock’n'roll « ), un design intéressant (quelle est la signification de ces dés ?). Les attentes envers l’opus étaient grandes : un électro pernicieux et dansant. Le groupe, formé en 2001, sait retenir l’attention… encore faut-il la garder. Les Dead Sexy Inc. n’ont pourtant pas lésiné sur les moyens, de nombreux guests se joignant à l’aventure. Les invités prestigieux tels que Nicola Sirkis ( Indochine ) ou Maurice G Dantec s’avèrent être de simples faire-valoir.

Sur Myspace, le groupe se définit ainsi :  » frenchelectropunksuperchicborntoloserawpower69 « .

deadsexySéparons les mots.

 » French electro  » : OK.

 » Punk  » : well, quand donc ?

 » Super chic  » : suis d’accord, c’est de l’électro pour nanty

 » Born to lose  » : sic.

 » Raw power  » : pauvre Iggy .

 » 69  » : sont bien trop sages pour ça.

À trop jouer sur son image, on oublie de soigner sa musique… Bref, comme dirait la défunte Dalida (sic), des paroles, des paroles, des paroles…

Tempérons notre propos cependant, les morceaux de  » Kamikaze  » ne sont pas mauvais en soi. Ils sont même plutôt entraînants. Cependant, on ne trouve là rien qui puisse justifier la notion de kamikaze . De la gentille électro, une voix mignonnette, des textes tendrement sarcastiques et vengeurs. Des chansons en demi-teinte. Rien à voir avec la perversion d’un Alien Sex Fiend (qu’ils citent dans leurs influences) et que je recommande vivement.

On relève quelques petites perles sympatoches qui, à la deuxième écoute, s’avèrent assez plaisantes : le refrain accrocheur de  » Hellywood « , le délirant  » Spam Me  » parfait pour une bonne fessée… D’autres titres sont quelque peu dénués d’intérêt :  » Sourire Métallique « , seul titre en français qui se voudrait lascif mais qui est juste chiant, la sempiternelle chanson d’amour,  » Fall In Love « … Et ce  » God Save The Queer  » ! Les Dead Sexy Inc. se prendraient t’ils pour des Sex Pistols efféminés ? Cela manque fortement de bave pour atteindre son but.

Le 13e et dernier titre, en forme de bonus track, un remix du titre  » Afterhours « , aurait presque plus d’intérêt que la version choisie en introduction. On se demande pourquoi il a été relégué en simple bonus.

Les Dead Sexy Inc. étaient bien parties pour faire un bon disque qui nous ferait suer l’alcool sur la piste de danse, les plaies encore grandes ouvertes. Au final, c’est juste plat.

En savoir +

Site officiel: http://www.deadsexyinc.com/

Myspace: [ http://www.myspace.com/thedeadsexyinc-> http://www.myspace.com/thedeadsexyinc]

Partager !

9 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 7 mars 2008
    Vénus a écrit :

    Je suis d’accord avec les posts de S ; faut les voir en live pour vraiment ressentir ce qu’ils dégagent…
    Maintenant, toute musique ne plait pas à tout le monde mais est-ce pour autant nécessaire de critiquer de la sorte?

  2. 2
    le Vendredi 6 juin 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Enfin ! Très grand fan de LTNO et des Tétines Noires (et d’Indochine, et de L Y C O S I A pour Don Ragno), j’attendais aussi ce disque impatiemment, surtout après les éloges récursifs écrits un peu partout. Comme toi, la déception a été énorme.

    Evidemment comme tu l’as dit, les titres ne sont pas mauvais non plus (et le son est très bien arrangé), mais ça ne décolle pas vraiment. Je crois que je m’attendais à du très lourd, et qu’au final, c’est juste un album sympa (pour 2 ou 3 écoutes). Pas mauvais, mais pas bon non plus. Trop de bruit pour pas grand chose d’exceptionnel.

    Après, ton raccourci sur le look et la musique me parait un peu simple tout de même. Dans tous ses projets, Emmanuelle a toujours beaucoup étudié son aspect physique et l’image de sa musique (notamment sur scène avec les Tétines ou LTNO) sans livrer n’importe quoi sur cd. Pour moi le raccourci est trop simple et un peu hors-sujet pour un tel groupe. De plus, je pense que les Dead Sexy Inc veulent surtout représenter un gros cliché rock’n'roll (comme Crack ov Dawn il y a tout juste quelques années), et que tout est assumé (ce qui rend le trip crédible et pas ridicule, contrairement à beaucoup d’autres).

    Après, aussi, arrêtez de poster de conneries en commentaires pour dire de cesser de critiquer ou je ne sais quelle ânerie. Un webzine, comme un magazine ou un journal, n’est pas une Bible à éloges et apologies. Dans ce cas, que personne n’envoie son cd ! Ne soyez pas stupides. Surtout que la chronique n’a rien de « méchant », ni « agressif ». Elle est personnelle, comme toutes les autres. Si vous n’aimez pas l’esprit d’un webzine, n’allez pas dessus et faites pas chier.

    Sauf détails mentionnés plus haut, je suis plutôt d’accord avec l’avis de Pauline, même après pas mal de recul et quelques mois après la sortie du disque.

    En attendant le prochain…

  3. 3
    Stedim
    le Vendredi 6 juin 2008
    Stedim a écrit :

    Je fais une digression : Les Tétines Noires et LTNO sont donc 2 groupes distincts ? Je ne connais quasiment pas. Je pensais que l’un était l’acronyme de l’autre.

  4. 4
    le Vendredi 6 juin 2008
    Arno Mothra a écrit :

    En fait, Les Tétines Noires a sorti 3 albums dans les années 90. Des disques ovni impossibles à qualifier (hormis le dernier, se rapprochant d’une musique trash indus en pleine période de « Downward spiral » de NIN).

    LTNO (d’abord Lt-no, uniquement 2 vrais albums) en a été une sorte de continuité toujours menée par Emmanuelle depuis le début des années 2000. Ce sont deux groupes totalement différents en matière musicale (écoute Les Tétines, tu comprendras ;) ), et il me semble que les membres ne sont pas les mêmes non plus. En tout cas musicalement c’est le jour et la nuit…

    Dans Les Tétines, Emmanuelle chantait essentiellement en Français, contrairement à LTNO. La musique se rapprochait plus d’un punk expérimental et théâtral, contrairement à LTNO qui sévissait dans le trash electro, expérimental comme toujours.

    Si tu ne connais pas, je te conseille très fortement « Fauvisme et pense bête », « Brouette » et « 12 têtes mortes » des Tétines ! Ils ne sont plus vendus chez les disquaires, mais tu peux les obtenir à prix sympa sur price. Il y a d’ailleurs deux coffrets dispos aussi: l’un réunissant les 2 premiers, l’autre les trois. Ce sont des indispensables (mais c’est vraiment pas conventionnel alors prends le temps de découvrir, la première écoute choque un peu :) ) ), et les prix sont très abordables.

  5. 5
    le Vendredi 6 juin 2008
    Arno Mothra a écrit :

    Pour te préciser aussi:

    A la base, LTNO devait ensuite symboliser les initiales d’une phrase quelconque (genre pour leur dernier album, entre parenthèses proche de l’esprit de Dead Sexy Inc, LTNO signifiait Limited Teenage Noise Orgasm).

    Je crois que le groupe s’est transformé en LTNo en 1998 suite au départ d’un des membres.

  6. 6
    le Mardi 5 février 2008
    Anonyme a écrit :

    C’est vrai, on ne peut pas plaire à tous le monde…
    Et heureusement que tous le monde n’est pas de ton avis.
    Mais bon, on t’a craché dessus à un concert pour que ressorte toute cette agressivité ?
    Merci, au moins d’avoir écouté en entier et de ne pas avoir réécrit la bio.
    Bonne journée
    S

  7. 7
    Stedim
    le Mardi 5 février 2008
    Stedim a écrit :

    De l’agressivité ? Où ça, de l’agressivité ?

  8. 8
    Pauline
    le Mercredi 6 février 2008
    Pauline a écrit :

    Point d’agressivité. Juste un simple avis et une grande déception.

  9. 9
    le Mercredi 27 février 2008
    Anonyme a écrit :

    C’est vrai, j’ai manqué de sémantique, j’aurais du parler de méchanceté, pas d’agressivité. J’ai juste l’impression que tu parle davantage de qui nous sommes, de ce que nous représentons, que de la teneur du disque. J’espère que nous voir en live te fera changer d’avis… Bonne journée. S

Réagissez à cet article