Cougar – Patriot

par Déborah|
A l’origine, le cougar est un félin solitaire. C’est exactement comme cela qu’on se sent à l'écoute du nouvel album des Américains. Seul.

Difficile de nier que Patriot est un album abouti, peut-être même l’un des plus aboutis du rock expérimental en ce moment.

Cependant, on ne peut s’empêcher de décrocher à l’écoute des dix morceaux de ce nouvel opus. Le fait que Patriot soit uniquement instrumental n’y est pour rien dans cette impression, bien au contraire. La justesse des instruments explose en une multitude d’effets et l’absence de voix sert cette approche intéressante, bien que peu commune de la musique, notamment sur le titre Stay famous où l’électricité de la guitare est tout à coup interrompue par un interlude de basse feutrée rappellant Radiohead . Ou encore sur Pelourinho où une douce ritournelle un peu folk devient tout à coup presque jazzy. Le charme de cet album repose sur ces variations de rythme au sein même des morceaux. On passe facilement d’une mélodie légère à un rock brut et nerveux, voire grinçant. Pourtant, la flamme n’est pas là. On a du mal à s’imaginer en concert en train de pogoter sur Patriot et on voit plus cet album comme la BO d’un film russe primé au festival de Cannes.

patriot-cougar_480On sent comme un manque de conviction de la part de Cougar qui semble se perdre dans son propre projet. En effet, on passe trop vite de l’excellent Rhinelander, où des voix évanescentes et presque religieuses nous cueillent littéralement, à un rock crade mais fade dans Thundersow . On dirait que Cougar a choisi sa tracklist comme on fait des courses chez Carrefour. Dommage car l’album recèle tout de même quelques perles : Rhinelander cité plus haut ou Absaroka, sur lequel les sons senvolent et donnent au dernier morceau de l’opus une dimension orchestrale.

Certains verront dans cette indécision un moyen supplémentaire de s’évader dans plusieurs univers, mais soyons sincères avec nous mêmes : le combo américain nous avait habitué mieux avec leur précédent album Law, sorti en 2006. La façon qu’à Cougar de s’approprier les sons met une distance avec le public. On reste perplexe devant cette musique contemplative et finalement pas vraiment étonnante. Patriot, l’album de la rentrée ? Plutôt l’album d’une soirée. De celles où on médite autour d’un verre, en attendant que les heures passent. La bonne nouvelle est que Cougar aura peut être sa place à Cannes 2010.

Cougar, Patriot (Counter / Pias), sortie le 24 août 2009

En concert le 7 octobre 2009 au Batofar

Partager !

En savoir +

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article