Cinéma : le pire de l’année 2013

par , , , , , , |
Les chroniqueurs cinéma de Discordance vous proposent leur top 5 du pire de l'année 2013.

Disco-flopx630

Le pire selon ARNAUD C.

After Earth, M. Night Shyamalan.
Parce qu’il n’y a, ici, strictement rien de bon, et qu’il faudrait peut-être commencer à se dire d’arrêter de perdre du temps lorsque c’est couru d’avance.

World War Z, Marc Forster.
Malgré une ouverture face aux adaptations et aux transformations, mélanges et évolutions des genres cinématographique, le film reste une insulte au livre de Max Brooks, aux films de zombies, et à Brad Pitt.

Man of Steel, Zack Snyder.
Quitte à faire un Superman à la sauce Nolan, il aurait fallu recycler les qualités de The Dark Knight, et non les défauts de Batman Begins et The Dark Knight Rises.

La Vie d’Adèle, Abdellatif Kechiche.
Le retour du troll, pour la (grande) déception de l’année. Une vision masculino-hétéro-centrée gâche toute la grâce qui se laisse parfois entr’apercevoir. Dommage.

Mud, Jeff Nichols et Only God Forgives, Nicolas Winding Refn.
Comme pour le Kechiche, on est plus proche de la déception que du nanar indigérable. Si on peut reconnaître la qualité formelle des deux films, la misogynie décomplexée du premier et l’auteurisme affirmé du second font lâcher prise.

Le pire selon FANNY

Les Misérables, Tom Hooper.
Parce que mes oreilles ont saigné et que le réalisateur a confondu Misérables et misérabilisme.

Cartel, Ridley Scott.
Comment gâcher des acteurs exceptionnels (Brad Pitt, Penelope Cruz, Javier Bardem, Michael Fassbender) avec des grosses ficelles scénaristiques visibles à deux kilomètres. Déception.

Spring Breakers, Harmony Korine.
Au début, je trouvais ça cool de commencer un film comme un clip bling bling de hip-hop américain, mais pendant une heure et demie, c’est devenu un cauchemar.

Only God Forgives, Nicolas Winding Refn.
Inutilement violent, cliché, et même le super jeu de Kristin Scott Thomas n’y change rien.

Gangster Squad, Ruben Fleischer.
On pouvait s’attendre à un super blockbuster, mais non.

Only-god-forgives-2013

Le pire selon PaD

Percy Jackson : la Mer des monstres, Thor Freudenthal.
Malgré une idée de départ sympathique qui avait permis au premier volet d’être une alternative mythologique au sorcier à lunettes, cette fois-ci rien ne sauvera ce scénario inepte des eaux.

Man of Steel, Zack Snyder.
Quel dommage… après une première partie intéressante et bien construite, Snyder perd les pédales dans un déluge d’effets spéciaux.

Only God forgives, Nicolas Winding Refn.
Très beau mais trop confus. On comprend les grandes lignes, mais ce n’est pas suffisant. Un regard peut parfois en dire long, mais ne peut pas tout expliquer. Dommage…

Star Trek: into Darkness, J.J. Abrams.
Autant le premier opus a su concilier l’esprit originel et le cinéma d’action moderne, autant pour celui là J.J. Abrams a totalement sombré du côté obscur d’Hollywood. Un mauvais présage pour ses prochains films.

Die Hard : Belle Journée pour mourir, John Moore.
Ça devait arriver, le Die Hard de trop… Une belle journée pour mourir, peut être, mais un beau navet pour enterrer une franchise, c’est sûr.

Le pire selon SAMUEL

To the Wonder, Terrence Malick.
Je ne me souviens… de rien. J’ai oublié. Tant mieux.

The Bling Ring, Sofia Coppola.
Je me souviens de la vacuité cinématographique, au-delà de celle de son sujet.

Cloud Atlas, Andy & Lana Wachowski et Tom Tykwer.
Je me souviens d’une médiocrité aussi naïve que grotesque.

This is the end, Seth. Rogen, Evan Goldberg.
Je me souviens d’un délire paramasturbatoire interminable – ni fait ni à faire.

Pacific Rim, Guillermo del Toro.
Je me souviens d’une promesse non tenue, gâtée par le ridicule et les poncifs.

PACIFIC RIM

Le pire selon VIOLHAINE

American Nightmare, James DeMonaco.
Une fausse bonne idée, qui plus est mal exploitée ! Jamais je n’ai autant regretté qu’un film ne porte pas son nom original. parce que pour être une Purge, c’en était une.

Man of Steel, Zack Snyder.
Snyder aurait pu faire de son Superman un Dark Knight of Steel. Au lieu de ça, il l’a transformé en Super Saiyan qui n’hésite pas à détruire des immeubles plein de ces Américains qu’il est censé sauver. Ah bravo !

Hansel & Gretel : Witch Hunters, Tommy Wirkola.
Ses anachronismes à répétition ne font pas sourire longtemps : bûchers médiévaux, gunfights à la gatling, Hansel qui s’injecte de l’insuline et un taser qui se transforme en défibrillateur… Bon sang ! Choisissez un siècle !

World War Z, Marc Forster.
Non, non, non, non, non. Impossible d’en parler. C’est trop douloureux.

Hunger Games : l’EmbrasementFrancis Lawrence.
D’accord, on pouvait savoir à quoi s’attendre. Mais parfois, quand on croit qu’un film a touché le fond… il dégringole encore plus bas.

The-bling-ring-2013

Le pire selon VIRGILE

Le Monde Fantastique d’Oz, Sam Raimi.
Un ‘prologue’ sans saveur, qui croule sous les lourdeurs et les incohérences scénaristiques – la preuve par l’exemple de l’incapacité de Disney à se renouveler.

The Bling Ring, Sofia Coppola.
On sent que Coppola a voulu démontrer quelque chose, mais on ne sait pas vraiment quoi. En résulte un film qui tire en longueur et ressasse les mêmes plans, en accumulant les poncifs sans grande conviction.

Gatsby le magnifique, Baz Luhrmann.
Une adaptation haute en couleurs, qui pèche sur beaucoup de plans, notamment l’aspect visuel… dommage.

Pacific Rim, Guillermo del Toro.
Scénario plat, enchaînement interminable de batailles grandiloquentes, servis par autant d’acteurs sans talent : un désastre.

Jobs, Joshua Michael Stern.
Un biopic prématuré qui accumule les clichés sans demi-mesure.

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: "Si un homme traversait le Paradis en songe, qu’il reçut une fleur comme preuve de son passage, et qu’à son réveil, il trouvât cette fleur dans ses mains… que dire alors?"

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Vendredi 27 décembre 2013
    badaoum a écrit :

    N’écoutez pas Arnaud : Mud est très bon, un brin en dessous de Take Shelter mais bon.

  2. 2
    Arnaud Cassam-Chenaï
    le Mardi 31 décembre 2013
    Arnaud CC a écrit :

    Ha ça, pour être en dessous de Take Shelter…
    MUD n’est surement pas mauvais, Badaboum. J’ai pas aimé. C’est une grosse différence.

Réagissez à cet article