Charly Greane : « Skyrock, une radio de plus en plus sectaire »

par |
Vendredi 22 avril, 18H40. Pierre Bellanger, président fondateur de Skyrock, annonce au micro de la station qu'il gardera finalement son poste. Après 10 jours de tumulte médiatique et politique, on apprend donc que rien ne changera au 37, bis rue Greneta.

Image de Charly Greane La radio conservera sa ligne éditoriale et ses animateurs historiques (certains officiaient déjà au siècle dernier). Pour Pierre Bellanger ce sont les auditeurs qui ont « gagné » la bataille pour la liberté d’expression. Une victoire également due au coup de pouce financier du Crédit agricole, et au soutien quasi-unanime de la classe politique, de François Hollande à Rama Yade, en passant par Frédéric Mitterrand.

Si l’avenir de la radio auto-proclamée « première sur le rap » semble aujourd’hui garanti, cela n’empêche pas certains rappeurs de garder leurs distances. Charly Greane, jeune MC parisien originaire de Bordeaux en fait partie. Il a accepté de nous recevoir dans son appartement du 18ème arrondissement.

Pierre Bellanger, président et fondateur de Skyrock garde son poste. Bonne ou mauvaise nouvelle pour le rap en France ?

Ni bonne, ni mauvaise, je ne pense pas que son successeur aurait révolutionné la grille des programmes de la radio. Le rap est une des musiques qui vend le plus en France, donc je ne vois pas pourquoi le nouveau directeur aurait sabordé l’une des principales radios françaises. Je ne pense pas non plus qu’un changement de direction aurait été synonyme de risques en matière de programmation et d’ouverture sur de nouveaux artistes.

Tu es un enfant des années 80. Quand on est adolescent à la fin des années 90, on écoute surtout Skyrock pour avoir un sujet de conversation entre les cours. As-tu des souvenirs particuliers liés à la radio?

Oui. Pour ce qui est de la radio libre, j’écoutais pas mal fun radio et Skyrock quand j’avais 11/12 ans [NDLR: Difool, qui est passé par Fun Radio anime une émission de libre antenne sur Skyrock depuis 1997]. J’avais l’impression d’écouter un truc un peu interdit en cachette sous ma couette. Il y avait toujours des histoires de ouf. Avec le recul d’ailleurs, tu te demandes si elles n’étaient pas inventées de toutes pièces par les auditeurs qui appelaient… Mais c’était cool et ça reste de bons souvenirs, et comme tu dis, on en débattait le lendemain dans la cour de récré. Pour ce qui est de la musique, mon plus gros souvenir a été le « Ready or Not » des Fugees interprété en live dans les studios de la radio. C’est vraiment un souvenir fort.

« Skyrock premier sur la liberté ». Le jour de l’annonce de son maintien à la tête de la radio, Pierre Bellanger terminait son intervention par cette formule. Mais si on fait la liste des animateurs qui sont en place depuis une quinzaine d’années c’est surtout la liberté de stagner qui saute aux yeux. Le propre d’une radio n’est-il pas de faire évoluer sa ligne éditoriale au lieu de vouloir préserver une liberté de ton finalement assez contestable ?

Je trouve que Skyrock a pas mal évolué au contraire, et pas forcément dans le bon sens. C’est devenu une radio de plus en plus fermée, de plus en plus sectaire. Il ya quelques années certaines émissions spécialisées nous faisaient découvrir pas mal de morceaux et d’artistes différents.  Petit à petit, le format a vraiment pris le pas sur le contenu, et quand tu vois que les mecs de Sky vont jusqu’à se déplacer en sessions d’enregistrement pour orienter les titres des artistes, ça fait un peu flipper. Après, leur « premier sur la liberté », ça fait partie de leur grosse opération démago. Mais je ne sais pas si beaucoup de gens tombent dans le panneau, à part les gamines de 14 ans fans de Fatal Bazooka.

Un autre slogan qui tournait en boucle sur Skyrock au plus fort de la tourmente dramatisait encore plus la situation en laissant penser que la liberté de toute une génération était menacée…

Alors là… C’est encore leurs grandes phrases préconçues. Un jingle disait aussi que si Pierre Bellanger partait, c’était la mort du rap, la mort du R’n'b et la mort de la radio libre. Je crois que ces gens sont sous l’influence de certaines substances (rires).

Parmi les nombreux soutiens à la radio, on a recensé beaucoup de politiques. Ce sont les mêmes personnes qui ont eu la peau de Carré Viiip (l’émission de télé-réalité déprogrammée par TF1 après deux semaines de diffusion), alors qu’il suffit d’écouter 15 minutes de radio libre sur Skyrock pour entendre des propos aussi vides, dans un français tout aussi approximatif… Les auditeurs de la station représentent un enjeu si important pour 2012 ?

Je suis d’accord, mais je pense qu’à l’instar des émissions comme Carré Viiip, la radio libre doit continuer à exister. Qu’on le veuille ou non c’est quand même le reflet d’une certaine jeunesse. Pour ce qui est des politiques, je ne trouve pas ça très surprenant. Ils essaient de se positionner. L’affaire aurait pu prendre une plus grande ampleur, comme l’affaire Guazzini avec Nrj dans les années 80 [NDLR : A l'hiver 1984, Max Guazzini avait organisé une grande manifestation pour défendre l'avenir des radios libres]. Et puis, dès qu’il y a une pseudo-liberté à défendre, la gauche se place. Hollande l’a fait avant les autres. Bravo à lui !

Les rappeurs étaient plus divisés. Certains ont soutenu la radio depuis le début et d’autres sont restés en marge du mouvement. Comment expliques-tu ces différentes prises de position ?

Pour moi c’est assez simple : les rappeurs qui passent ou qui ont encore une chance de passer sur Skyrock prennent position pour, les autres s’en foutent ou prennent position contre.

Le concert de soutien à Skyrock a été déplacé au 28 mai. On a une chance de t’y croiser au micro ou en tant que simple spectateur ?

Sur scène certainement pas. En tant que spectateur, je ne sais pas, si je suis un peu éméché avec des potes et qu’on a envie de rigoler un peu pourquoi pas, c’est une bonne idée !

Partager !

En savoir +

Site de Charly Greane : http://www.myspace.com/charlygreane
Site de Skyrock :
http://www.skyrock.fm/front/

A propos de l'auteur

Image de : est né à Bordeaux. Il y a suivi des études de sociologie et d'anglais avant de s'installer à Paris pour se spécialiser en journalisme. Il aime la musique des années 80, de Liquid Liquid à The Wake en passant par A Certain Ratio et les Bad Brains. On peut suivre ses passions et ses inspirations les plus avouables sur son blog

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 3 mai 2011
    Melissa a écrit :

    Enfin un rappeur avec un cerveau!

Réagissez à cet article