Chairlift + The Drums | Grand Mix, Tourcoing | 3.03.2012

par Maxime|
Souvent, lorsqu’on habite en province, on se dit qu’à Paris ils ont bien de la chance de voir tant de salles de concerts programmer des groupes qui ne passeront que là-bas. Autant dire qu’avoir Chairlift et The Drums sur la même scène un samedi soir à Tourcoing avait de quoi faire taire notre jalousie.

Sur album déjà, tout oppose les deux groupes. Chairlift, qui ouvre pour la bande de Brooklyn, joue une synth-pop futuriste, un pied ancré dans les eighties tandis que The Drums a choisi, sur son dernier album, d’épouser le côté obscur de la force avec des titres aux faux air ecclésiastique. Qu’en est-il sur scène ?

Pendant que les premiers jouent sur les textures, tour à tour pop et synthétiques, les seconds tentent de dompter leur fougue juvénile au son d’une surf-music qui se veut cool mais qui fait un peu la tête. Pendant que le son de clavier clair et anguleux de Chairlift enivre et euphorise chaque note de leurs morceaux, les coups de guitares des Drums donnent clairement l’impression de se regarder le nombril. Alors que Caroline Polachek, la compositrice et interprète des étonnants Chairlift, connaît chaque recoin de sa musique, qu’elle accentue par les mouvements de son corps, Jonathan Pierce et son look de geek pré-pubère semble, lui, s’éclater à bouger comme un adolescent le soir de sa première cuite. Pendant que les boys de ce dernier offre un mix entre les Feelies et The Kooks (pour la voix), la bande de Caroline Polachek, elle, offre une prestation savoureuse et énigmatique, passant d’un timbre à l’autre dans un set net et efficace. On s’arrête là ?

Dans ce jeu des comparaisons, vous l’aurez compris, Chairlift l’emporte par K.O. A vrai dire, on s’en doutait. L’important est que l’un comme l’autre ont conquis le public, venu en masse ce soir. On ne voulait pas rater ça.

Partager !

En savoir +

Site officiel de Chairlifthttp://www.chairlifted.com/metbefore/

Site Officiel de The Drumshttp://thedrums.com/

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article