Cécile Hercule à la Boule Noire

par |
Cécile Hercule de son vrai nom... Cécile Hercule… était ce soir à la boule noire pour la sortie de son premier album La tête à l’envers., coproduit et coréalisé avec Mickael Furnon alias MiCkey[3d], avec qui elle travaille et chante depuis quelque temps déjà.

Cette jeune « compositeur interprète » lyonnaise que j’avais eu l’occasion d’écouter, il y a deux ans, était déjà très prometteuse. Avec la sortie de cet album, elle confirme une maturité musicale et scénique, acquise depuis de nombreuses années en se produisant en concert depuis 2005 et grâce aux spectacles de rues et à un apprentissage par les arts du cirque durant son adolescence.

Arrivé, bien évidemment en retard, la Boule Noire vibre déjà aux sons de la première chanson Comme avant ; la balance son est plutôt bonne, excepté peut être le violon, joué par Yann, un peu trop discret et en arrière. Le groupe de Cécile est composé, à la section rythmique, d’Emmanuel Ventre à la basse et Frederic Monaco à la batterie, qui jouent ensemble depuis de nombreuses années ce qui explique cette unité et cette grande qualité musicale. MiCkey[3d] les a d’ailleurs emprunté à Cécile pour son album La grande évasion, c’est tout dire . À la guitare, Yaki Morad nous gratifie d’un jeu sobre et efficace en passant de la guitare électrique à l’acoustique et au ukulélé pour certains titres comme Cigarette, Je préfère les filles et Le shoot de la vie.

Sur le titre, déjà célèbre, Roger, Samuel Hercule le frère de Cécile, qui signe aussi la réalisation du clip, intervient à la scie musicale, instrument autant étrange qu’envoûtant. MiCkey[3d] nous fera le plaisir de monter sur scène pour interpréter La chance.

L’ambiance est bonne, les musiciens super pros, une partie du public reprend les paroles qu’il connaît déjà par coeur et Cécile s’amuse, en particulier avec son frère Samuel, passé à la guitare (et c’est décidé, il ne fera jamais de piano…) sur Isabelle et Sergei. Mike, un ami d’enfance de Cécile la rejoint pour interpréter en duo Puisque la fin. Pour la première fois en live, l’absence regrettée de David Têtard, sur le titre Allez viens, puisqu’il jouait le même soir au Sentier des halles pour la sortie de son nouvel opus en solo J’ai toujours rêvé d’être un groupe de rock.

Au premier rappel Cyrz et Cécile nous interprètent Double infidélité, un titre de Cyrz issu de son album Mélancolie frénétique.

En tout, Cécile Hercule aura interprété 21 titres, sur une musique sobre et entraînante, des textes d’une fausse naïveté nous livrent son univers intime qu’elle chante de sa voix claire et bien placée tout en faisant passer à son public une certaine espiègle légèreté, une sincérité, et surtout un réel plaisir de jouer… dans tous les sens du terme.

Crédits photo : Maya

Partager !

En savoir +

Cécile HerculeLa Tête à l’envers sorti le 26 avril 2010 chez Sony.

MySpace : http://www.myspace.com/cecilehercule

A propos de l'auteur

Image de : Franck Joyeux, photographe vit et travaille à Vincennes dans son studio loft installé dans un squat, a fait du bruit dans les caves et les garages de banlieue quand il était petit , est passé du son à l’image… mais ne peut s’empêcher de mettre les images en sons. http://www.franck-joyeux.com

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article