Borderline

par Antoine|
Fernando est écrivain. En panne d’inspiration, il cherche l’idée qui fera de lui un auteur en vogue, sans grand succès. C’est finalement suite à une soirée assaisonnée de cigarettes étonnantes que l’histoire de sa vie germe dans son esprit. Une histoire noire, sur fond d’enlèvements et de séquestrations, qui lui vaut un succès étonnant auprès de son éditeur et le mène au succès tant attendu.

20071127-borderlineUne histoire noire, sur fond d’enlèvements et de séquestrations, qui lui vaut un succès étonnant auprès de son éditeur et le mène au succès tant attendu.
Quelques jours plus tard, notre écrivain apprend de la bouche de son éditeur qu’une plainte a été déposée suite à la parution du roman. Le fait est que le dépositaire de la dite plainte n’est autre qu’un homonyme du criminel inventé par le romancier, l’intrigue débute.

Borderline, par Robin et Berr, ce sont des planches sympathiques et agréables à regarder, une histoire plutôt séduisante basée sur la vie d’un héros dont les traits rappellent étrangement ceux de Jean Réno dans Léon . Tant du point de vue du coup de crayon que du caractère du personnage à proprement parler : Fernando comme Léon représentent de parfait exemple du type paumé mais gentil, que l’on voudrait aider et que l’on aime bien. Cela en rend l’histoire d’autant plus plaisante à lire.

Le seul bémol viendra de l’intrigue avec un dénouement très rapide. Il est au final difficile de savoir si le thème principal de la bande dessinée réside dans la recherche d’inspiration d’un auteur en galère ou dans les dangereuses conséquences de son imagination. Peut être un peu des deux, mais une position plus marquée aurait été la bienvenue.

Partager !

En savoir +

Borderline Tome 1, scénario de Robin, Dessins par Berr, collection Grand Angle, 12,90?, 48 pages, paru le 30 janviers 2008.

Une bande annonce de la BD est par ailleurs disponible sur le http://www.dailymotion.com/relevance/search/borderline+berr/video/x44u4j_baborderline_creation‘>net

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article