Beirut – The Flying Club Cup

par |
Beirut est devenu un phénomène à part dans l’indie-rock américain, dès la sortie de son premier album "Gulag Orchestra" composé de perles mêlant habilement sonorités de l’Europe de l’Est et folk.

beirutAmateur de la musique des balkans autant que de chanson française, Zach Condon alias Beirut est un jeune homme de 20 ans qui semble vivre dans une autre époque, à des miliers de kilomètres du Nouveau Mexique ou de Brooklyn où il s’est désormais établi.

Il est facile de plonger dans l’univers de The Flying Club Cup, et cela dès l’hymne Nantes ponctué de notes d’accordéon se promenant allègrement parmi violons et trompette. La ballade continue avec A Sunday Smile, sur lequel on traine un peu plus les pieds, sûrement histoire de mieux apprécier le paysage. Zach Condon chante sur tous les morceaux excepté Cliquot, mené par la voix aérienne et les notes de violon d’ Owen Pallett ( Final Fantasy ). Des histoires d’espoir (Cherbourg), ou du temps qui passe qu’on se raconte autour d’ Un dernier verre (pour la route) .

On l’aura compris, ce nouvel album est davantage inspiré par la France que le précédent, qui se promenait plutôt entre Bratislava et l’Italie, élargissant ainsi le patchwork musical.

Autour des thèmes de l’oubli et du voyage, cet album a aisément trouvé sa place dans ma bibliothèque auprès du premier roman de Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé, contant la recherche en Ukraine de ses origines par un jeune écrivain Juif Américain. Les deux artistes sont jeunes (Safran Foer a trente ans) et pourtant, ils en ont des choses à nous raconter.

En savoir +

Site officiel: http://www.beirutband.com/

Myspace: http://www.myspace.com/beruit

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Jeudi 15 novembre 2007
    Emma a écrit :

    Wow, merci pour la découverte Julia !

Réagissez à cet article