Beauregard – Une deuxième journée sous les eaux…

par |
Une deuxième journée sous les trombes, une buée ayant eu raison des objectifs sur Orelsan et un appareil ayant largement mérité quelques heures de répit pour sécher au calme...

Léa Solex : Début d’après-midi sympathique en compagnie de Léa et ses musiciens, le public n’est pas encore complètement arrivé et les festivaliers profitent du sol encore sec pour s’installer dans l’herbe.

Other Lives : Les envolées du groupe originaire de l’Oklahoma font mouche et envoutent les personnes présentes, la deuxième journée est lancée et bien lancée !

Dominique A : On retourne sur la scène A pour voir Dominique, à l’aise sur la scène devant un public attentif, mais heureux. De belles mélodies accompagneront le public qui continue d’arriver, mais qui commence à bien remplir les espaces encore libres.

Izia : Les premiers rangs s’impatientent avant qu’Izia n’arrive et n’enflamme le public dès ses premiers pas sur scène, et jusqu’au bout de son concert. Très (trop?) présente sur scène elle chauffe comme il faut le public avant Kaiser Chiefs sur la grande scène.

Kaiser Chiefs : Habitué des grandes scènes, les Anglais sont à leurs aises le public est là et répond présent. Le groupe enchaine les tubes jusqu’à la fin. La pluie commence à tomber, mais cela n’a que peu d’effet, il fait toujours beau sur les festivaliers !

Tindersticks : Peut être un peu moins dans leur élément en festival les Tindersticks font leur concert sous une pluie battante. Bon concert, mais les conditions ne sont hélas pas avec eux.

Jean-Louis Aubert : Très rodé sur scène, Jean-Louis et ses musiciens assurent le show, avec une bonne place aux reprises de Téléphone, le public reprend tous les refrains en coeur.

Sébastien Tellier : On connait tous le personnage un peu perché de Sébastien Tellier, de quoi se poser des questions sur ses performances scéniques. Pourtant Sébastien est bien présent sur scène accompagnée de deux musiciens, ils assurent un bon concert pour terminer sur la Ritournelle magnifiquement réarrangée pour le live.

Gossip : La boue rend l’accès à la scène difficile, mais le groupe est bien là, Beth met le feu. Le sol devient un vaste dancing boueux.

Orelsan : Une partie du public attendait depuis le début de Gossip sur l’autre scène pour être sur d’être au premier rang. Orelsan est chez lui et le public ne veut pas le rater. Dès les premières paroles, le public chante avec lui toutes ses chansons. La pluie ne découragera toujours pas les festivaliers qui n’en ont que faire.

Bloody Beetroots DJ set : après qu’Orelsan ait bien réchauffé les corps, le public travers le site direction la scène A pour retrouver le dernier groupe de la soirée. Gros son dès le début, les bras restent levés tout le long du concert et l’ambiance ne faiblira jamais…

Crédits photo : Gwendal Le Flem

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Gwendal, 32ans de Rennes. Photographe professionnel, je travaille aussi bien dans l’événementiel comme avec les Transmusicales ou ArtRock que dans la communication via les bibliothèques de Rennes ou des agences de communication. Fan de musique et plus particulièrement de la scène rock, mes goûts vont de John Butler Trio à System Of a Down en passant par Rone et Sigur Ros. Je donne également de mon temps à des associations de photographie.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article