Beauregard – Un troisième jour en apothéose

par |
Matin difficile pour le dernier jour, on aimerait des nuits un peu plus longues, mais comme à chaque festival la fatigue est vite oubliée. Pas de photo pour The Aerial l'appareil finissant de sécher... au sèche-cheveux... Juste le temps d'arriver à l'heure pour Death in Vegas.

Death In Vegas : Que de bons sons pour débuter la journée. Un look et une attitude de bad boy. Aucun mot pour le public. Mais c’est aussi pour cela qu’on les aime. Death in Vegas sur scène c’est bon et c’est trop court.

Thomas Dutronc : Les nuages gris qui commençaient à s’approcher sur la fin des Death In Vegas sont partis pour laisser place au soleil ! Il fait chaud les festivaliers profitent des airs chaleureux de Thomas Dutronc pour prendre un un bain de soleil. Un bon moment en compagnie d’un excellent guitariste, qui se prend hélas un peu trop pour un chanteur.

Brigitte : Arrivées sous de grandes capes, Brigitte se révèle et fait un spectacle assez convenu, mais néanmoins agréable.

Garbage : Formé la même année que Death In Vegas le groupe arrive sur scène avec une grosse envie de tout lâcher dès leur entrée. Du gros son bien huilé, Shirley Manson intenable sur scène. Le public est ravi la journée ce poursuit de plus belle.

Camille : Difficile de dire quelque chose sur ce concert pour quelqu’un de profondément hermétique à son univers, si ce n’est un public partagé, entre une petite sieste au soleil à l’arrière de la scène B et les premiers rangs conquis par sa voix et ses délires.

Franz Ferdinand : Accueilli par les grands sourires du chanteur, le public trépigne depuis maintenant un petit moment devant la scène principale. FF démarre la machine, et le concert s’envole dès les premières chansons. Franz Ferdinand c’est un peu comme un train à vapeur avec un rythme bien marqué et tout le monde est monté dedans.

Pony Pony Run Run : Quelques mélodies pop pour cet avant-dernier concert s’achevant sur un Hey You repris d’une seule voix.

Paul Kalkbrenner : Une partie du public est déjà partie après Pony Pony Run Run, mais avant de se quitter définitivement, Paul nous a concocté une fin de soirée que les absents ne pourront que regretter. Un set dont la pression ira crescendo avant d’exploser tel un joli feu d’artifice final

Crédits photo : Gwendal Le Flem

Un grand merci à l’organisation et en particulier à Vianney pour avoir rendu possible ce reportage photo

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Gwendal, 32ans de Rennes. Photographe professionnel, je travaille aussi bien dans l’événementiel comme avec les Transmusicales ou ArtRock que dans la communication via les bibliothèques de Rennes ou des agences de communication. Fan de musique et plus particulièrement de la scène rock, mes goûts vont de John Butler Trio à System Of a Down en passant par Rone et Sigur Ros. Je donne également de mon temps à des associations de photographie.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article