Beast ou la délivrance de nos bas instincts

par |
Duo excentrique de la scène canadienne, BEAST intrigue par sa capacité à bouleverser les genres. Le groupe formé de la chanteuse Betty Bonifassi (Les Triplettes de Belleville, Champion…) et du compositeur Jean-Phi Goncalves (Lauryn Hill, Plaster, Pierre Lapointe…) suscite un vif intérêt auprès de la critique internationale.

Image de beast Très appréciés outre -Atlantique, ils sont déjà Disque d’Or au Canada, mais malgré une tournée auprès de You Say Party! We Say Die! leurs apparitions scéniques se font rares.

Rencontre insolite entre soul, hip hop, électro, rock et jazz, le groupe est bercé par les influences trip-hop de Massive Attack. Auto proclamé dans un genre « trip-rock », BEAST expérimente, remanie et détourne les bases fondamentales de la musique. Leur premier album éponyme sorti en 2008 au Canada et qui vient de faire son apparition dans les bacs français, associe ingénieusement la voix soul et tourmentée de Betty aux arrangements hybrides et ciselés de Jean-Phi.

Un album tout en puissance avec en ouverture Devil, morceau vif, précis et efficace qui réveille nos envies les plus sombres et laisse présager une démence de plus en plus prenante. Néanmoins, cette folie exutoire peine à se mettre en place. L’album vacille trop souvent sur une pente expérimentale peu fiable laissant un gout d’inachevé. Ainsi les beats agressifs de City peuvent rapidement devenir indigestes, leur premier single Mr. Hurricane est d’une neutralité affligeante et les Interludes 1 et 2, stériles, sans aucun intérêt.

Mais de façon tout à fait prodigieuse, l’efficacité des mélodies de Microcyte et Dark Eyes ainsi que le flow éloquent de Betty, sous forme de « spoken word », sur Arrow nous entraîneront enfin dans l’univers exacerbé et pernicieux du groupe.

Intuitif et mirifique, le morceau Out Of Control accompagné de ses mélodies virevoltantes, d’un chant implacable, et de textes saisissants, atteste du génie créatif de ce duo. Leurs capacités ne sont certes pas illimitées, mais un tel niveau d’accomplissement ne peut exister sans talent.

C’est sans conteste que BEAST véhicule une énergie tellurienne, à la fois pesante et libératrice, permettant ainsi à nos bas instincts de s’exprimer librement dans un mouvement des plus salvateurs.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Mes passions ont toujours été dévorantes et poussées à leur paroxysme. Les mots sont un exutoire idéal et mon admiration est totale envers des écrivains tels que Robert Heinlein, Hubert Selby Jr., Bret Easton Ellis, Franz Kafka ou encore Albert Camus. http://www.tasteyourmusic.wordpress.com

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article