Audioslave – Out of Exile

par |
Véritables rescapés des années 90, les membres d'Audioslave sont les témoins vivants d'une époque révolue où Soundgarden enflammait les scènes de Seattle et où Rage Against the Machine venait de créer la sensation en sortant un premier album ravageur, entré depuis dans la légende.

audioFormé sur les cendres des deux formations précitées, beaucoup on crut que ce ne serait qu’un projet éphémère, un All star band de plus qui ne durerait que le temps d’une tournée. Réminiscence d’un passé glorieux, Audioslave ne doit pourtant en aucun cas être réduit à la simple juxtaposition de ses membres, si prestigieux soient-ils. C’est bel et bien un groupe à part entière qui en deux albums a su trouver et imposer son propre style.

Moins brut et plus en nuances que son prédécesseur, Out Of Exile est un album de rock sombre et profond. Pas de fioritures ni d’effets spectaculaires, juste 4 musiciens hors pairs qui s’éclatent à jouer ensemble. Si le timbre de voix unique de Chris Cornell rappelle immanquablement Soundgarden, au niveau musical on se situe plus à un croisement entre Led Zeppelin, Nirvana et Rage Against the Machine .

Passons rapidement sur Be Yourself, premier single de la galette beaucoup trop calibré FM, pour se concentrer sur les 11 titres restants. Rythmiques imparables et riffs toujours aussi inventifs, dès le morceau d’ouverture ( Your Time has come ) le ton est donné. Se révélant d’une richesse insoupçonnée, plusieurs écoutes seront certainement nécessaires pour pouvoir apprécier toute la diversité de ce deuxième opus. Oscillant entre blues ( Drown me slowly ), brûlots rock ( The Worm, Man or Animal ) et passages plus posés ( Dandelion, Heaven’s Dead ) la musique d’ Audioslave remue les tripes et fera frissonner de plaisir les nostalgiques de la scène grunge de la décennie passée.

Néanmoins on pourra regretter que le groupe ne se lâche pas un peu plus, avec cette impression omniprésente de n’être passé qu’à deux doigts du chef d’oeuvre absolu. Un peu trop clean, un peu trop mainstream, Out Of Exile sans être un album inoubliable reste cependant d’une classe rare.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article