Arctic Monkeys et Tame Impala | Nuits de Fourvière | 11.07.2011

par |
Une belle Nuit sur les hauteurs de Fourvière en compagnie des australiens psychédéliques de Tame Impala et de la fougue d'Arctic Monkeys.

Dans un cadre pareil, on arrive forcément déjà un peu conquis d’avance. L’amphithéâtre romain de Fourvière revêt des airs de festival deux mois par an pour accueillir des concerts, une création de Bartabas, ou encore un battle de break dance…Les Nuits de Fourvière cultivent le goût de l’éclectisme. Chaque année, de grands noms « indie » viennent compléter le tableau. Après Vampire Weekend, The National ou encore The Strokes, ce sont cette année les petites têtes blondes de Sheffield qui jouent à guichet fermé.

Garçons de bon goût, ils ont opté en première partie pour les Australiens psyché-rock de Tame Impala. Ils ont l’air d’avoir à peine la majorité, et pourtant leur premier album Innerspeaker sorti l’année dernière est déjà une belle démonstration de leur talent à créer des mélodies planantes. Ce soir, c’est avec l’un des meilleurs morceaux de l’album, Why Won’t You Make Up Your Mind, que commence le trip. Pas si confortablement installés sur les gradins de l’arène, on se laisse quand même aller à dodeliner de la tête. Les yeux sur le soleil couchant qui frise les toits lyonnais, on savoure l’habilité de Tame Impala à faire glisser ses morceaux vers des versions live enrichies. Le groupe maîtrise ses enchaînements et musicalement, c’est réussi. Vocalement en revanche, Kevin Parker paraît un peu isolé et pas toujours juste. Jamais soutenu par des chœurs, il peine parfois à supporter le poids du leadership qui lui revient logiquement. Concentrés sur leurs instruments, les autres musiciens sont trop absorbés pour lui porter secours. Le groupe livre toutefois une très jolie introduction.

Sortez vos chaussures de danse, les Arctic Monkeys entrent dans l’arène. Il y a six ans, il répétaient dans leur garage ; aujourd’hui habitués à figurer dans le haut des classements de vente d’albums, ils sortent leur quatrième rejeton, le provocateur Suck It And See. Pas vraiment dans une démarche de promotion de cet album, le groupe semble avoir préparé une set list de festivals qui fait la part belle aux titres extraits de Favourite Worst Nightmare et Humbug. Ainsi, c’est Brianstorm qui ouvre le bal. Le son est efficace, Alex Turner enchaîne un setlist logique à un rythme implacable, jamais lâché par le batteur Matt Helders (le seul musicien présenté ce soir, d’ailleurs). Flatteur, il remplace l’une des lignes de Don’t Sit Down ‘Cause I’ve Moved Your Chair d’un « Ne t’assoa pas car jé bouwgé ta chèze » du plus bel effet. Les titres de Suck It And See sont introduits au compte-goutte : on retiendra Brick By Brick, moins All My Own Stunts qui fait un peu un bide. La plupart des titres sont juste diaboliquement efficaces (Teddy Picker, Crying Lightning), mais on apprécie également quand le rythme redescend et qu’on peu apprécier les talents de Turner à se transformer en crooner adolescent. Au-delà de la fosse, il faudra attendre un titre du premier album, When The Sun Goes Down pour que le public consente à se lever, et ce jusqu’aux derniers rangs.

Crédits photo : Nicolas Brunet (Arctic Monkeys aux Eurockéennes 2011)

En savoir +

Le site du festival : http://www.nuitsdefourviere.com

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 13 juillet 2011
    etienne a écrit :

    Je veux pas chercher la petite bete mais le set n’a pas fait la part belle a Humbug : seulement Crying lightning et pretty visitors ont ete jouees …

Réagissez à cet article