AqME – Hérésie

par Polly|
Aqme est de retour après une petite année de break avec un quatrième album pas très convaincant et pour le coup assez bien nommé tant il va à l'encontre de que nous étions en droit d'espérer de ce groupe.

aqme-cover
Ce qui était auparavant remarquable chez AqME, c’était cette partie instrumentale, toujours rythmée, créative et efficace bien que facile. C’est cela même qui fait cruellement défaut sur cet album qui se veut pourtant un retour à la source des Sombres Efforts du début. Dans Hérésie, tout est monotone, monocorde même, et souvent bien trop saturé ( Lourd Sacrifice) . Les titres s’enchaînent avec peu de distinction.

Seuls deux morceaux coïncident avec l’évolution plus mélodique qui avait été amenée dans La fin des Temps : Triskaidéphobie, au titre très énigmatique, et Karma et Nicotine, indéniablement les meilleurs de la galette.

Au fil des albums, les membres d’ AqME ont prouvé qu’ils étaient les spécialistes du titre mélodico-romantique. Rappelez-vous : Tout A Un Détail Près pour Sombres Efforts, Tes Mots Me Manquent pour Polaroids et Pornographie et Ainsi soit il sur La Fin des Temps . Le thème est toujours le même : l’amour malheureux. Hérésie n’échappe donc pas à la règle avec Romance Mathématique . C’est ce qu’on pourrait appeler une valeur sûre qui ne devrait pas trop déstabiliser son auditeur.

Au niveau des textes, pas de révolution. Ils restent volontairement toujours aussi tristes et rageurs, allant même jusqu’à proclamer que  » Cette souffrance a déjà un nom/ Elle s’appelle vivre  » et donnant l’impression de clairement en faire trop par moments.

Un album décevant qui fait regretter les Sombres Efforts du début.
Si AqME signifie bien l’apogée, ils ont malheureusement l’air de s’en éloigner.

En savoir +

Site officiel : www.aqme.com
Myspace : www.myspace.com/aqme

Partager !

3 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 12 mars 2008
    Anonyme a écrit :

    n’étant pas un grand fan de AQME et encore moin du chant de ces derniers je n’attendai pour ainsi dire rien de cet album.
    Mais à l’écoute de quelques morceaux sur myspace je peu vraiment affirmer que cet album est une bouse.
    le son est trop saturé, la batterie qui était pourtant puissante par le passé se retrouve molle et sans saveur et surtout… Koma qui hurle comme un attardé tout le temps…

    c’est pire qu’avant…
    bref je suis de l’avis de p0lly

  2. 2
    le Mercredi 12 mars 2008
    Anonyme a écrit :

    C’est assez interressant de voir à quel point AqMe a toujours divisé depuis pratiquement la création du groupe. M’est avis que leur appartenance originelle à la team nowhere leur a valu pas mal d’animosité de la part d’un certain public métal.

    N’empêche qu’ils continuent de tracer leur chemin, alors que beaucoup d’autres ont arrêté. Cet album est plus brouillon que le précédent, mais sonne beaucoup plus spontané. Un retour aux sources qui fait du bien et qui donne vraiment envie de les voir sur scène !

    D’ailleurs c’est assez interressant de voir que pas mal de groupes phares de la scène new metal, sont finalement revenus à leurs fondamentaux. Cf Mass Hysteria, Pleymo, Watcha et autres…

  3. 3
    Stedim
    le Dimanche 1 juin 2008
    Stedim a écrit :

    C’est dimanche, c’est gratos : je me ferai un plaisir d’envoyer mon exemplaire de cet album d’AqME au premier ou à la première qui me le demandera par email.

Réagissez à cet article