AqME et Headcharger au Nouveau Casino

par |
Il y a des groupes, on a beau les avoir vus sur scène à maintes reprises, on ne résiste pas à l'appel d'un nouveau concert. Parce que leur musique nous prend aux tripes, parce qu'elle nous rappelle notre adolescence perdue, parce qu'on les aime, tout simplement.

Image de AqME- Nouveau Casino - Paris 21.10.2010 Adulé par les uns, critiqué par les autres, AqME n’en reste pas moins l’un des groupes majeurs de la scène metal française. Alors pas question de louper leur passage au Nouveau Casino ! Et ce soir, c’est son dernier album en date, En l’honneur de Jupiter, que le quatuor défend, rehaussé des classiques des disques précédents et de nouveaux morceaux en exclusivité. Largement de quoi asseoir la réputation scénique du combo et déchaîner les passions parmi les fans venus en masse.

C’est le groupe Headcharger qui ouvre le bal de la soirée. Le quatuor originaire de Caen aura su chauffer le public comme il se doit grâce aux titres de son nouvel album The End Starts Here. Betty Pages, The End Starts Here ou encore le single Intoxicated sont autant de morceaux aux riffs crasseux et à l’énergie intense, entre hard rock, metal et stoner, qui parviendront sans problème à conquérir le public.Un public qui se laissera d’ailleurs aller à quelques séances de circle pits, pogos et autres headbangs dans une ambiance survoltée.

Un petit tour au bar s’impose pour se remettre de ses émotions. Pendant que les techniciens s’affairent sur scène, on peut apercevoir parmi le public des membres du groupe Mass Hysteria venus soutenir leurs amis. Comme quoi, la musique, c’est une histoire de famille. Les lumières s’éteignent. Une dernière gorgée de houblon pour se rafraîchir le gosier et c’est parti pour plus d’une heure de live à l’énergie intense signé AqME !

Les parisiens entrent en scène sous une pluie de cris du public. Chacun prend place à son poste : Etienne à la batterie, Julien à la guitare, Charlotte à la basse, laquelle récolte tous les suffrages parmi les mâles présents dans la foule, et Thomas au chant. Le concert peut alors commencer. Et c’est au son de Guillotine que les hostilités démarrent. Dès les premières notes, on est littéralement frappés par le charisme et la force que dégage Thomas. Ce qui nous avait marqués sur le dernier album se vérifie sur scène : le chanteur a gagné en confiance et en maîtrise de sa voix, tant en puissance dans les passages hurlés, qu’en intensité dans les instants plus mélodiques. Etienne est toujours aussi efficace derrière sa grosse caisse et manie ses baguettes et sa double pédale avec classe. Charlotte, tout aussi féminine que sauvage, allie l’énergie à la séduction grâce à son jeu de basse unique. Même si Julien, en tant que nouvelle recrue, est encore un peu en retrait, il assure haut la main son rôle de guitariste.

Image de AqME- Nouveau Casino - Paris 21.10.2010 AqME enchaîne avec Lourd Sacrifice et Blasphème, tous deux issus de l’album En l’honneur de Jupiter. Si le concert fait la part belle aux dernières compositions du combo, le groupe nous offrira plusieurs classiques de son riche répertoire : Pornographie , A chaque seconde, Si n’existe pas et l’incontournable Superstar. Des instants de nostalgie qui déchaîneront les foules en un tour de main. Un enthousiasme général qui prouve qu’après dix ans d’activisme dans le metal français, AqME n’a pas pris une ride.

Ce qui fait la force du combo, c’est aussi la proximité qu’il cultive avec son public. Entre deux morceaux, Thomas n’hésite pas à s’adresser aux fans. On apprendra ainsi que ce concert a une saveur particulière. D’abord parce que l’an dernier, le 21 octobre, AqME donnait un live mémorable au Bataclan. Ensuite, parce que le 21 octobre est le jour de l’anniversaire de la petite amie du chanteur. Avec AqME, c’est donnant-donnant. S’ils prennent leur pied sur scène, ils parviennent à nous donner tout autant de plaisir à les voir jouer avec tant d’enthousiasme et d’énergie !

Les titres Matamores et Macabre Moderne sonnent la fin du concert. Un concert qui, à coup sûr, gravera ce 21 octobre 2010 dans les mémoires de tous les fans d’AqME présents ce soir. Un souvenir auquel on aimera repenser en attendant la sortie du nouvel album des Parisiens.

Set list : Guillotine / Lourd Sacrifice / Blasphème / Pornographie / Stadium Complex / Uniforme / A chaque seconde / Le Chaos / Violence / Si n’existe pas / La réponse / Je suis le poids des morts / Superstar / Le culte de rien / Si C du la / Matamores / Macabre Moderne

Crédits photo : Nicolas Gaire

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fraîchement débarquée dans la vie active après des études de communication, j'assouvis ma passion pour la musique en jouant les apprenties journalistes et en écumant les salles de concerts parisiennes à la recherche de nouvelles sensations ! Et même si ma guitare commence à prendre la poussière, un jour j'arriverais peut-être moi aussi à faire quelques chose de mes dix doigts.

2 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mardi 2 novembre 2010
    Domino a écrit :

    Me voila rassuré sur l’état du groupe, ne les voyant plus faire d’Elysée Montmartre, j’ai crains le split

  2. 2
    le Vendredi 5 novembre 2010
    Lebowski a écrit :

    excellent concert! mais « lourd sacrifice » est issu de l’album « hérésie » et non de « en l’honneur de jupiter » =)

Réagissez à cet article