Angil and the fucking Hiddentracks

par |

La ritournelle I Need an Enemy est extraite du futur vinyl quatre titres de Angil and the Hiddentracks, qui se rajoute un « Fucking » en guise de titre de noblesse. Entre ça et les paroles de la chanson (« I don’t need a therapy, I need an enemy« ), le ton rentre-dedans est donné. Angil, qui ne compte pas moins de neuf musiciens, décide de passer à la vitesse supérieure. Le groupe fait financer ce vinyle par le public, selon les principes du fameux crowdfunding (prononcé crouadfoundingue en français), directement via son label Microcultures. Tout nous pousse à croire que si vous financez, vous ne le regretterez pas. En plus de posséder quatre titres de très bonne facture, vous recevrez des bonus et, si vous êtes super mécène (ou prince d’un émirat arabe), vous pourrez même vous offrir un concert du groupe dans votre salon. En tous les cas, la sortie est prévu le 17 juillet.

Partager !

En savoir +

En savoir plus sur le groupe : http://www.angil.org/
Aider à financer Angil and the fucking Hiddentracks : http://www.microcultures.fr/angil-45rpm/

A propos de l'auteur

Image de : Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article