Amel Bent au Studio SFR

par |
C'est rempli de fans de la première heure que le studio SFR accueille Amel Bent pour un concert privé. De la première heure et du premier âge, car beaucoup ici n'ont pas 12 ans !

img_8104-2 Amel Bent arrive sur scène en formation restreinte, entourée d’un piano, d’une guitare et de ses deux choristes. Elle se décrit comme stressée, mais heureusement dès les premières notes elle décroche totalement pour s’immerger dans sa chanson et donner tout ce qu’elle a. La plupart du temps avec un dosage très équilibré, comme pour Famille décomposée, l’une de ses préférées; mais certaines mimiques et certains effets de voix un peu trop vus, revus et re-revus ces dernières années à la télé vont un peu trop loin.

Dans l’heure qui lui est accordée, ses plus gros cartons seront revisités dans des versions parfois jazzy, parfois unplugged, avant de terminer sur l’objet de la soirée : la présentation de son nouveau single Le Mal De Toi, extrait de son album sorti en 2009. L’occasion également d’annoncer sa prochaine tournée en avril et mai, qui passera par l’Olympia le 4 mai, avec cette fois-ci tous ses musiciens comme elle prendra soin de le préciser.

La formation acoustique est agréable à l’écoute. Le show approche de la fin, mais Amel n’a pas envie de partir comme ça. Elle improvise alors, selon les propositions du public, un Mistral Gagnant a capella enchainé sur Je me sens bien, chanson beaucoup plus jazz et rythmée.

Pour les plus accrocs, elle reviendra même après le show pour une séance de dédicaces, sur une table plus grande que la moitié de ses admirateurs du soir.

Setlist : Où je vais, Ne retiens pas tes larmes, Cette idée-là, Le droit à l’erreur, Ma philosophie, Les Larmes, Tu n’es plus là, Famille Décomposée, Le Mal de Toi, Mistral Gagnant, Je me sens bien

Crédit photo : Mathias Lamamy

Partager !

En savoir +

Site officiel : http://www.amelbent.com/

A propos de l'auteur

Image de : Mathias est né de l'union du soleil et de la lune en -851 av JC. Après avoir enseigné l'art dramatique à Eschyle, l'amour à Cléopâtre, les maths à Pythagore, la culture des lauriers à César, la pâtisserie à Jésus, la sexualité à Jeanne d'Arc (mais ça ne lui a pas plu), la philosophie à JCVD et la coiffure à Lucchini, il tombe amoureux de Britney et tombe dans l'enfer de la spirale. Depuis, et tous les soirs, il enfile son plus beau reflex et part shooter à tout va, dans le désespoir et l'abandon de soi, oubliant sa honte, ses scrupules jusqu'à sa vie, arpentant les salles obscures aux hasards des rencontres; en se disant qu'un jour, il la retrouvera bien par hasard sur une scène sous les spotlights. Ainsi naquit une passion.

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article