Alexis HK : Les Affranchis

par |
Alexis HK a beau clamer qu'il ne fait pas partie de la mafia malgré son dernier album Les Affranchis et le titre phare du même nom, il fallait en avoir le coeur net. Lui poser la question en face.

Rendez-vous a donc été pris, à l’occasion d’un passage en Normandie au cours de sa tournée, pour lui tirer les vers du nez façon rencontre entre gangsters. La journaliste a peur, l’enregistreur tremble dans sa main, et Alexis HK entre dans son costume noir bien repassé.

La dernière fois qu’on s’est vus, tu n’arrivais pas à sortir ton album comme tu voulais, maintenant que c’est fait, comment ça va ?

Ca va bien, du temps a passé quand même depuis. C’était il y a deux ans et les choses se sont très bien arrangées, l’album est sorti, il ne marche pas trop mal, on avance, on fait des dates, des concerts, donc oui, ça va beaucoup mieux.

Dans ton blog sur Myspace, on a eu l’impression que tes musiciens ont été gentiment « imposés » par ton réalisateur. Tu as eu ton mot à dire ?

hk2Non, ils ont été proposés, c’est un réseau de musiciens que connaît très bien Matthieu (Matthieu Ballet, ndlr), le réalisateur de l’album, et il me les a proposés parce qu’il savait que ça conviendrait aussi à ce qu’on avait décidé de faire. Donc on a fait un premier travail sur les chansons, une première orchestration à deux pour réfléchir à ce qu’on voudrait, et après on a eu des musiciens tout adaptés, venus faire ce qu’il y avait à faire. Ils ne m’ont pas du tout été imposés, ce sont d’excellents musiciens qui convenaient très bien à la situation. Je n’allais pas m’en priver !

Tu n’as pas eu envie de refaire appel à tes musiciens de Belle Ville et L’Homme du Moment ?

C’est un petit peu compliqué. J’ai changé de périmètre déjà, l’ancienne équipe était parisienne, et ils sont aussi allés voir un peu ailleurs. Ils ont chacun des groupes, des projets, et c’est bien de ne pas toujours faire les choses avec les mêmes personnes, aussi bien pour eux que pour moi. J’avais besoin de travailler avec d’autres gens, d’essayer d’autres choses. C’est à la fois un changement de vie et d’envie.

Si tu devais comparer cet album aux précédents, tu dirais quoi ?

C’est un album où il y a beaucoup moins d’accordéon, déjà. Mais je crois que chaque disque correspond à une période de sa vie, à des moments où on a certaines envies. Celui-ci je l’aime bien parce que j’ai pu le faire dans d’excellentes conditions, en toute liberté. J’aime bien les autres albums aussi, ça correspond à d’autres moments, c’était une autre époque. Je ne compare pas trop les choses en fait, une fois que j’ai fait les disques je ne les écoute plus mais je continue à jouer mes chansons sur scène. Pour l’instant je défend celui-ci, après il y en aura peut-être un prochain. Il est arrivé au bon moment, et c’est bien d’avoir pu le faire.

Tu n’aimes plus l’accordéon ?

Il y en a toujours un petit peu, il y en a sur deux morceaux dans le concert actuel. L’accordéon j’aime toujours autant ça, son émotion, mais c’est très typé, très marqué. Quand on l’enlève, ça ouvre des champs pour essayer autre chose. C’est très fort comme instrument, ça prend beaucoup de place, et puis c’est aussi une question d’envie, j’avais envie d’autre chose. J’avais envie d’être dans une continuité qui évolue un petit peu. Et puis je l’ai tellement utilisé cet accordéon que si j’avais fait la même chose, on se serait peut-être dit « Tiens, il revient encore avec son accordéon celui-là. ».

Avec Renan Luce qui chante  » Repenti  » et toi  » L’Affranchi « , est-ce que ça ne veut pas dire que vous êtes tous les deux dans la mafia ? Ca expliquerai pourquoi tous ces acteurs et chanteurs sont venus dans ton clip….

hk1Non, alors en fait il ne s’agit pas d’être dans la mafia ou pas, parce que je ne suis pas de la mafia. La question c’est surtout d’avoir pour référence des gangsters de cinoche, c’est à dire des gens qui ne sont pas de vrais gangsters, et là où ils voient de vrais gangsters c’est au cinéma ou à la télé. C’est une façon de parler des gangsters de pacotille au travers du film L’Affranchi . Personnellement, j’adore ce film et j’ai dû le voir 172 fois, donc j’avais envie de lui faire un clin d’oeil. Et puis c’est vrai qu’avec Renan on a pas mal d’atomes crochus sur pas mal de choses. J’avais écris cette chanson à peu près en même temps qu’il avait sorti Repenti . Et comme on s’est côtoyé pas mal de temps, qu’on a fait une tournée ensemble, je trouvais ça pas mal d’avoir ce genre de réponses comme ça, et de lui faire un clin d’oeil à lui aussi.

Mais alors comment on fait pour avoir, dans l’ordre d’apparition : Lise Cherhal, Renan Luce, Ours, Passy, Stomy Bugsy, Juliette, Jean Guidoni, Mathias Malzieu, Olivia Ruiz, Julie Zenatti, Michel Fugain, Yves Duteil, Anis, Charles Aznavour (et là je dis Môssieur), Emma Daumas, Armande Altaï et Jean-Louis Foulquier dans son clip sans s’appeler Madonna ou être réellement dans la mafia ?

Eh bien on les appelle déjà, on prend contact. On leur envoie la chanson et on voit si ça les intéresse. Comme ils ont tous répondu présent, on n’allait pas se priver, mais ça s’est fait de manière assez simple finalement. On a monté l’idée et on a envoyé le titre, mais c’est qu’on a eu énormément de réponses positives, donc on était contents ! (rires) On a pu frimer comme ça, les habiller en gangsters, faire un petit clip de gangsters pas dégueu. Donc c’était une super expérience.

Mais alors tu n’es pas du tout un vrai gangster ?

hk3Ah non non pas du tout, je ne donne pas dans l’enlèvement d’enfants, je ne casse pas les jambes des gens, je ne fais pas partie des vrais gangsters, je ne me prends même pas pour un faux gangster ! Je me contente de faire des clins d’oeil amusés à mes camarades en disant qu’on est tous un petit peu des gangsters de pacotille, sauf qu’au lieu d’avoir des armes on a des guitares, mais voilà, c’est vraiment pour rigoler, on ne se prend pas du tout pour des malfrats. Enfin c’est gentil quoi.

Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui dans ta vie ?

Dans ma vie personnelle il y a beaucoup de choses qui ont changé, mais je n’ai pas très envie d’en parler. Dans ma vie professionnelle, je travaille avec une nouvelle équipe, je défend un nouvel album, donc les choses changent par définition. Ca évolue, ça avance, tout doucement, on prend des petits coups de vieux progressifs, mais ça va quoi, ça va très bien même !

Qu’est ce que je peux te souhaiter ?

Pouvoir continuer de faire ce métier, pouvoir venir en Normandie avec des hôtels au bord de la mer avant d’aller faire les concerts, tout ça c’est la belle vie, donc il ne faut pas se plaindre, il faut se contenter de ce qu’on a ! Moi je suis très content de pouvoir continuer à faire ça dans ces conditions, de continuer les concert, parce que tout ça c’est que du plaisir.

Crédit photos : Michel GRIMAUD

Partager !

En savoir +

Myspace : http://www.myspace.com/alexishkofficiel

http://www.dailymotion.com/video/x8sgt7_alexis-hk-les-affranchis_music » href= »http://www.dailymotion.com/video/x8sgt7_alexis-hk-les-affranchis_music »>Le clip Les Affranchis

A lire sur Discordance : http://www.discordance.fr/Alexis-HK.html » href= »http://www.discordance.fr/Alexis-HK.html »>Interview (2007)

A propos de l'auteur

Image de : Normande bientôt trentenaire, intervieweuse en pointillé, en particulier dans le domaine musical ou littéraire. Sais coudre et tricoter, jouer de la batterie et organiser des tournées. Bah oui, on peut avoir l'air cool ET broder, surtout si on en fait son gagne pain : http://www.broderieduphare.kingeshop.com

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Mercredi 24 juin 2009
    Alban a écrit :

    Sympa cette interview et les photos sont magnifiques!

Réagissez à cet article