Airbourne – Runnin’ Wild

par |
Huit ans après le très moyen Stiff Upper Lip, AC/DC, véritable légende vivante du rock, est de retour plus en forme que jamais avec l’album que tout le monde attendait sans trop y croire depuis Razors Edge en 1990.

airbourne-2Ils étaient nombreux à douter sérieusement de la capacité d’ Angus Young et de sa bande à livrer un album studio qui tienne encore la route et à se contenter de ne voir en eux que des bêtes de scènes capables de remplir du stade à bien peu de risque. La surprise aura donc été totale à l’écoute de ce Runnin’ Wild de toute beauté. Initialement prévu pour le 18 octobre, ce seizième album studio, qui devait initialement s’appeler Black Ice, aura donc crée la sensation dans nos petits coeurs en déboulant bien plus tôt que prévu.

Dès le premier titre ( Stand up for rock’n roll ) c’est la déflagration et le choc. Verse Chorus Verse. Les guitares à fond, la rythmique infaillible, ce petit côté blues omniprésent et surtout cette incroyable envie de jouer et d’y aller à fond. Comme si toutes ces années n’avaient eu aucune prise sur eux, comme si la passion ne s’était jamais émoussée. D’ailleurs le groupe tout entier semble avoir rajeuni de trente ans, et on aurait presque la sensation d’avoir à faire au premier album d’une formation qui a encore tout à prouver et le monde à conquérir. Rien qu’à voir la pochette, il faut bien avouer qu’ils ont plus l’air de sémillants jeunes hommes que de papy rockeurs.

L’album est court. Pas plus de trente-cinq minutes. Mais il ne souffre d’aucune lourdeur et défile à la vitesse d’un dragster sur la fastlane . Ça sent le désert, ça sent le cuir, ça sent le rock. Une leçon magistrale infligée par les maîtres du genre. Des refrains à reprendre en choeur, des solos pour headbanger entre amis et toujours cette incroyable décharge constante d’énergie et d’adrénaline. Pas besoins de se repasser le CD en boucle en se triturant le cerveau des heures pour essayer d’y déceler une hypothétique beauté cachée. Runnin’ Wild est immédiat. Il s’écoute cash et il se livre tout entier dès le premier rendez-vous.

Alors ouais, le chemin jusqu’au sommet a été parsemé de pas mal d’embûches, certaines autoroutes ont même été fatales, mais AC/DC est de retour sur la plus haute marche du podium. Êtes-vous prêts ?

Let there be rock.

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Fondateur de Discordance.

8 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Dimanche 31 août 2008
    baboon666 a écrit :

    Salut pasc, petite réserve pour ma part. Grand fan d’AC/DC devant l’éternel, j’ai trouvé cette réplique trop flagrante sur CD. Par contre sur scène, ca prend une dimension dantesque, des bêtes de live vraiment !

  2. 2
    le Lundi 1 septembre 2008
    kévin a écrit :

    Euh ya pas une erreur dans la chronique là? =)

  3. 3
    Stedim
    le Mardi 2 septembre 2008
    Stedim a écrit :

    Superbe second degré !

    J’achète ou pas, alors ? (moi, je fais tout ce que me dit Discordance – ou presque).

    Autrement dit, un fan d’AC/DC peut-il vraiment dépasser la flagrante ressemblance et aimer ?

  4. 4
    le Mardi 2 septembre 2008
    Pascal a écrit :

    Tu achètes cash !!! (Va faire un tour sur Myspace ou Deezer quand même). Et surtout faut les voir en live, parait que c’est vraiment, mais vraiment énorme….

    Ils seront au Trabendo à Paris en décembre. Ma seule crainte c’est qu’ils tournent de trop et qu’ils arrivent en fin d’année sur les rotules.

    Qques petites vidéos:

    Airbourne au Hellfest où le chanteur fait de la guitareen haut d’une structure métallique: http://www.dailymotion.com/video/x64lxr_airbourne-hellfest-2008_music

    Airbourne au Virgin: http://www.dailymotion.com/video/x5u6tp_airbourne-showcase-au-virgin-megast_music

    Et le nouveau clip du groupe feat Lemy: http://www.dailymotion.com/video/x5igyz_official-airbourne-runnin-wild_music

  5. 5
    Stedim
    le Mercredi 3 septembre 2008
    Stedim a écrit :

    Visionné / Ecouté / Head bang’é / Acheté / Adopté.

    Je m’en félicite. Je t’en remercie.

  6. 6
    Pascal
    le Jeudi 4 septembre 2008
    Pascal a écrit :

    Drinking beer, Drinking wine
    Let’s have a good time ;o)

  7. 7
    Stedim
    le Jeudi 4 septembre 2008
    Stedim a écrit :

    Ces décibels sont tellement bien servis qu’il est vraiment difficile de leur reprocher cette terrible ressemblance avec AC/DC.

    Et puis, à mes oreilles, les choeurs renvoient plus vers Def Leppard qu’autre chose et ça fait bien plaisir !

  8. 8
    le Vendredi 10 février 2012
    rocknrolladdict a écrit :

    Bon ya quelques problèmes là… Déjà on commence c’est Airbourne et non AC/DC qui a fait l’album Runnin’ Wild, et AC/DC qui a fait Stiff Upper Lip. Et l’album Stiff Upper Lip est loin d’avoir été « très moyen », il a été à la 2e place mondiale des charts dès la première semaine de sa sortie…Et seul un vague amateur d’AC/DC peut les comparer à Airbourne, qui ont un rythme beaucoup plus rapide et beaucoup plus hard

Réagissez à cet article