Africa Trek

par Gaëlle|
Sonia et Alexandre Poussin. Ces noms ne vous disent peut être rien, et pourtant ces aventuriers des temps modernes ont réalisés ce que peu de monde oserait : traverser l'Afrique à pied ! C'est le récit de ce périple qu'ils nous livrent avec Africa Trek. Alors suivez le guide....

africatrekL’autre jour en feuilletant mon journal, un titre retient mon attention Africa trek . En dessous, un petit descriptif qui annonce la venue dans ma ville des Poussin pour une conférence: Du Cap au Lac de Tibériade, 14000 kms dans les pas de l’homme. Rencontre, film et débat animés par Sonia et Alexandre Poussin.

14000kms ? A pied ? En Afrique ? Ma curiosité est piquée au vif. C’est décidé, il faut que je les rencontre pour voir et comprendre ! Rdv est donc pris pour le jeudi suivant.

Dans la salle de cinéma, une centaine de personne attend déjà. J’apprends au détour de conversation que cela fait bientôt deux ans qu’ils sont de retour de leur périple. Qu’ils s’apprêtent à repartir. Qu’ils n’en sont pas à leur premier voyage. Et que des épisodes de leur aventure sont passés pendant quelque temps sur une chaîne de TV française. Aurais je loupé tout ça ? Qui est ce couple phénoménal ? Je veux en savoir plus !

Le silence se fait. On présente les aventuriers. Malheureusement, une petite pointe de déception se fait sentir, quand Alexandre se présente seul. C’est un homme d’une trentaine d’année aux yeux très bleu, aux cheveux blonds et au look de baroudeur qui se tient devant nous. Simple, gentil, avec une petite pointe de ce qu’on pourrait appeler du charisme.
Il nous souhaite la bienvenue et excuse sa femme qui n’a pu être présente. Qu’à cela ne tienne, je suis impatiente de me plonger dans leur aventure.

La projection du film commence. Le voyage démarre le 1er janvier 2001. L’objectif : traverser l’Afrique du sud au nord en suivant la grande fracture du rift. Partis sur la trace des premiers hommes, une dizaine de pays seront parcourus : Zimbabwe, Mozambique, Malawi, Tanzanie, Kenya, Ethiopie ou encore Egypte. Sans assistance, sans logistique, et avec une seule règle, celle de tout faire à pied. Pas question d’emprunter voiture, carriole ou encore d’accepter les offres parfois insistantes des équipages croisés sur leur chemin. Ces 14000kms, c’est bien à pied qu’ils les feront ! Suivant un itinéraire bien précis (environ 30kms par jour), avec le ravitaillement minimal dans le sac, le pari est pris de pouvoir trouver tous les soirs à boire et à manger. Et surtout de pouvoir refaire le plein pour la journée de marche du lendemain.

Les règles sont fixées ! Affrontant tempête de sable, soleil de plomb, paludisme, et faune pas toujours amicale, les Poussin ne reculent devant rien. Au détour du film, on découvre leur séjour dans un dispensaire quand Sonia, sévèrement touchée par le palu lutte contre la fièvre; puis leur marche, peur au ventre, sur une piste où les lions ont fait plusieurs victimes parmi les villageois; ou encore l’angoisse quand les réserves d’eau de la journée sont épuisées et qu’il n’y a pas âme qui vive à l’horizon.

Mais au-delà de ces difficultés, c’est surtout les rencontres humaines qui marquent leur voyage. Apprenant systématiquement la langue des pays traversés, chaque échange restera un moment unique. Accueillis par des milliers de familles, c’est leur quotidien qu’ils vont partagés. Participant aux repas, aux veillées, aux fêtes traditionnelles, se mêlant aux tribus de nomades, ce sont autant de moments rares, exceptionnels qu’ils seront amenés à vivre.
Loin des clichés de l’Afrique pauvre, c’est une terre pleine d’espoir et de chaleur que nous font découvrir Sonia et Alexandre Poussin. Retour aux sources, c’est la rencontre de l’Homme que nous livre ce film, avec la nature pour trame de fond.

Puis le débat commence. Les questions sont d’abord timides. Il faut dire qu’après avoir vu tout ça, c’est avec un mélange d’étonnement et d’admiration que l’on regarde cet homme.

« Comment sans logistique réussir à traverser l’Afrique ? Avez-vous eu peur ? Combien de temps avez-vous préparé votre voyage ? Combien de paires de chaussures utilisées ?… »

Avec calme et passion, Alexandre nous livre tous les secrets de leur voyage. Et l’on a un peu l’impression d’assister à une veillée où le conteur nous livrerait de fantastiques histoires. Et l’on commence à comprendre. A comprendre qu’au delà de nos questions matérialistes d’Occidentaux habitués au confort, il y a autre chose.

Il y a tout d’abord la rencontre humaine, la richesse de tous ces gens croisés. Les Poussin sont allés à la rencontre des Hommes. Car c’est bien grâce à eux, à leur soutien et à leur générosité que ce voyage est devenu possible. Partage et échange sont les mots clés de leur périple.

Rentrés en France au printemps 2004, les Poussin ont donné une suite heureuse à cette aventure. Philaé (‘qui aime’) porte le nom de l’île égyptienne où elle a été conçue.

Parions que le prochain voyage se fera à trois. Mais chut ! cela reste encore un secret….

En savoir +

http://www.africatrek.com Vous y trouverez photos, récits et surtout les dates de leurs prochaines conférences ou séances de dédicaces.

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article