AC/DC au Stade de France

par Mama|
Plantons le décor. Une fourmilière, des personnes courant partout, même tonton Gérard, 60 ans, qui pour l’occasion a sorti son plus beau t-shirt AC/DC ! Sur la scène : des rouages qui se dessinent en arrière-plan, deux casquettes à cornes gonflables, et au milieu de la fosse un long praticable qui laisse entrevoir un concert fort en émotions. Et justement, de l’émotion il y en aura au cours de la soirée.

3625158626_ec2f3bfb9d-2C’est avec un peu de retard que Café Bertrand arrive sur la scène du stade. Ce soir c’est à eux d’ouvrir le bal. Malheureusement même si le public suivait, le son n’était pas encore du tout en place : de la basse, un peu de voix, mais surtout de la basse. Dommage pour ce groupe qui semble en avoir sous le capot.

Puis ce sera au tour de The Answer d’apprivoiser cette immense arène. Le Stade est alors transporté dans une autre époque, celle des cheveux longs, des pantalons à la limite du patte d’eph’. Comme si l’esprit de Led Zepplin s’était emparé de ces petits frères d’ AC/DC . Une voix aiguë, des solos de guitare magiques, une présence incroyable. Une belle découverte et un petit coup de coeur personnel pour leur Demon eyes .

Le soleil se couche doucement sur Saint-Denis et des milliers de cornes clignotantes s’allument dans le Stade. Il n’y a pas de doute sur les hôtes de ce soir : AC/DC est attendu de pied ferme par plus de 75 000 personnes prêtes à en découdre.

Quand les premiers bruits de train et les premières images du dessin animé endiablé d’ouverture du groupe arrivent, c’est une marrée humaine, des milliers de bras qui se pressent vers la scène. Angus et sa bande déboulent et en guise d’amuse-bouche nous offrent un rock’n'roll train endiablé histoire de réchauffer les derniers réticents (s’il y en avait encore).

3624242291_a0f7608246-2Le concert continue dans cette hystérie générale, les tribunes sont en transe, il en est de même pour la fosse et son service de sécurité débordé. Angus Young et Brian Johnson font preuve d’une énergie incroyable, ça saute de partout, ça crie. Une véritable leçon pour bon nombre de groupes bien plus jeunes.

Le son parfait du début à la fin du set. Le jeu d’ Angus Young limpide, virtuose, avec ces solos interminables. Phil Rudd, clope au bec, qui maitrise sa batterie à la perfection. Brian et sa voix éraillée tout simplement magnifique. Décrire le concert en détail serait bien trop long et découragerait le plus fervent des lecteurs. Mais certains moments furent particulièrement intenses.

Brian Johnson, qui du haut de ses 61 ans nous montre ses talents d’acrobate au début du magistral Hells Bells en s’accrochant à l’énorme carillon estampillé AC/DC, tel un sonneur de cloches diabolique.

Une Rosie géante qui nous fait l’honneur de s’asseoir à cheval sur le train, tous seins dehors tapant du pied avec ses résilles sur la chanson éponyme.

Angus au meilleur de sa forme qui nous fait un magnifique strip-tease sur The Jack, qui se termine non pas nu, mais avec un joli caleçon à l’effigie du groupe.

3624325887_66f6f12ee3-2L’utilisation de ce fameux praticable, pour sortir au milieu de la foule sous des gerbes de cotillons et de fumée sur un Let there be rock d’anthologie.

Highway To Hell en rappel, le titre que tout le monde attendait. Angus émerge des entrailles de la scène au milieu de lumière orangée et de fumée, cornes sur le front. Le Stade à cet instant ne fait plus qu’un avec le groupe et reprend chaque parole à l’unisson.

Et le meilleur pour la fin, un final magnifique avec feux d’artifice géants sur For Those About To Rock (We Salute You), le groupe donnant tout ce qu’il lui reste pour la dernière fois de la soirée avant de nous laisser bras ballants et la larme à l’oeil.

En sortant du concert, une évidence : si Dieu existait, il serait guitariste et s’appellerait Angus .

Crédits photo : Mister Pink

Partager !

13 commentaires

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    le Lundi 15 juin 2009
    bob a écrit :

    que du bonheur la magie existe j en suis sur

  2. 2
    le Lundi 15 juin 2009
    daniel a écrit :

    bin j’y étais…
    magique.
    voilà…
    je vais casser ma tirelire et aller à londres.
    pas possible de laisser passer un pur moment de bonheur supplémentaire…
    Angus avec une guitare…
    arf… j’ai pas les mots…

  3. 3
    le Lundi 15 juin 2009
    pascal a écrit :

    c’est le plus beau concert que je n’ai jamais vu que du bonheur ac/dc resteront toujours dans mon coeur…

  4. 4
    le Lundi 15 juin 2009
    stopgun a écrit :

    Super ambiance, mais son totalement pourri dans les
    gradin, en prime un écran avec image / son désynchronisé d’une seconde.
    Je regrette mes 78,50 euros.

  5. 5
    le Mardi 16 juin 2009
    Pascal a écrit :

    Troisième AC/DC de l’année en ce qui me concerne.

    Si sur le long chemin menant au Stade de France, se profilait une certaine lassitude, à l’idée d’un show identique à Bercy et à Zurich, dès l’entrée dans le SDF cette lassitude s’est transformée en une grosse exhaltation.

    L’ambiance, l’impatience dans les regards, l’éspèce de mixité génerationelle qui fait qu’il n’était pas rare de voir des parents avec leurs gamins attendant leur lecon de rock’n roll avec la même gourmandise.

    Et que dire de cette entrée en scène du groupe ??!! Sûrement l’une des plus belle qui m’ait été donné de voir. Le manga d’introduction, l’apparition de la locomotive géante et les premières notes de Rock’n roll Train . Frissons et chair de poule garantie.

    Dommage qu’ils n’aient rajouté qu’un seul titre ( Dog eat Dog ) à leur tournée des stades. Un peu moins de titres de Black Ice auraient été les bienvenus. War Machine n’est pas vraiment une chanson taillée pour le live…

    Tous les gimmicks du groupe étaient bel et bien là : la cloche, Rosie, Angus et son solo d’anthologie sur sa plateforme, le Streap-tease sur The Jack, les canons de For those about to rock .

    Une performance bien sûr exceptionnelle, mais trop bien rôdée. Ce sera le seul bémol de cette soirée. AC/DC a donné une lecon de rock’n roll à un SDF remonté à bloc, mais n’a pas dévié d’un iota de son show habituel. Et beaucoup ont dû ressentir une point de déception à l’idée que le groupe ne soit pas revenu après For those about to rock, pour une petite surprise finale.

    En ce qui me concerne, j’ai eu l’impression de les avoir vu pour la derniére fois sur scène. Pas sûr qu’après ces 18 mois de tout intensif, ils remettent un jour le couvert….

  6. 6
    le Mardi 16 juin 2009
    ness. a écrit :

    moi 54 ans dit ness sapeur pompier a nancy j etais dans la fosse aux lions et alors mes amis le pied d enfer . que du bonheur .mais attention la il fait chaud et c pas pour les petits . alors a bientot ac/dc . merci .

  7. 7
    le Mercredi 17 juin 2009
    PeteYoung a écrit :

    Ouarf, j’y étais aussi… pelouse or à 15m de la scène, effectivement, fait chaud et faut lever les coudes… mais comment le vivre autrement que dans le fausse au lions… C’était énorme, ce groupe mythique enfin de visu, pour de vrai, le son dans les oreilles et les mirettes grandes ouvertes…
    Un « concert » inoubliable… Une grosse claque…

    2 h de pur bonheur !!! Let there ALWAYS be Rock !

    ps : super article, fidèle et bien écrit ;)

  8. 8
    le Vendredi 19 juin 2009
    Gott a écrit :

    Très bon article ;) j’essaierai de ne pas rater leur prochain concert!

  9. 9
    le Dimanche 21 juin 2009
    Carine a écrit :

    Rien que de relire l’article, je retrouve et ressens l’émotion de ce fabuleux concert. C’était dément, nous ne faisions qu’un autour de ce groupe mythique! Super concert et super article ! ;-)

  10. 10
    le Dimanche 21 juin 2009
    pascal196749 a écrit :

    tout simplement giga et mon fils avec moi a l’unisson sur tnt …………ptainnn
    j’en suis sur dieu existe,je prie deja pour le revoir!!
    MERCI ac/dc pour toutes ces années de rock et de bonheur

  11. 11
    le Vendredi 26 juin 2009
    colin a écrit :

    dsl mais super concert je suis ac dc depuis les debut ils ne changes pas alors quils reviennent au plus vite

  12. 12
    le Samedi 18 juillet 2009
    leo a écrit :

    je revai dy aller a ce concert et jy sui aller se kil est bi1 dan ces concert sai ke tt le monde senten bi1 en est tous des frere alor je voulai remercie celui ki a fai 7 article super bravo

    le concert:super moi ki etai dan la kategorie x8 jai adorer bravo a mes gran freres (ac dc) ANGUS MALCOM BRIAN PHIL CLIFF JE VS ADORE VOU RESTERER mes idole et mon groupe preferern bref super concert joublierai jamais ce concert en companie de mon pere bravo je vou aime

  13. 13
    le Samedi 19 juin 2010
    angus a écrit :

    le concert du siècle !!!!!

Réagissez à cet article