8th Wonderland : démocratie 2.0

par |
Marre de la politique actuelle et de ses dirigeants ? Dégoûté par les questions d'identité nationale et autres polémiques de ce genre ? Rassurez-vous, une solution existe et elle s'appelle 8th Wonderland.

Image de Imaginez un état virtuel, un pays n’existant que sur la toile dont les citoyens sont de toutes origines, religions et niveau social, basé sur la démocratie participative et où l’humain est au cœur de toute démarche. Alléchant non ?

Nicolas Alberny et Jean Mach ont écrit et réalisé à quatre mains ce film durant l’été 2007. Ils ont dû par la suite taper à pas mal de portes pour trouver un financement (pourtant peu exigeant), puis écumer différents festivals (avec un certain succès) à travers le monde avant de pouvoir être distribués à travers l’Hexagone. Un véritable chemin de croix pour un film original et subversif mais avant tout une véritable réflexion sur des sujets qui n’ont rien perdu de leur pertinence entre temps. Preuve, s’il en faut, que le monde est loin de s’arranger…

Tout commence par des faits divers de JT internationaux parmi lesquels l’installation de distributeurs de préservatifs (goût hostie) sur les murs du Vatican. A l’origine de ce coup d’éclat, les citoyens de 8th Wonderland, révoltés par les déclarations papales sur le sida et les préservatifs. Repartis à travers le monde (Sénégal, France, Italie, Amérique du sud, Irak, …) ces cyber-citoyens tentent de réagir contre les actes les plus aberrants de la société moderne, de la manière la plus humaniste possible, et surtout 100% démocratique. Tout citoyen peut soumettre une motion, sur le sujet de son choix, et seule la majorité peut en permettre son adoption. Un système sans faille, donc ?

D’actions potaches en coups d’éclat,  8th Wonderland prend de l’ampleur. Il devient progressivement un phénomène de société inarrêtable et  la bête noire des vrais États, mais les utopistes qui composent ce pays se retrouvent face au dilemme de tout mouvement « révolutionnaire » ; la fin justifie-t-elle toujours les moyens ?

En effet, au-delà du concept d’un pays virtuel, Alberny et Mach n’ont pas peur d’aller au bout de leur démarche et de se (nous) poser les questions liées à leur concept. La majorité a-t-elle toujours raison ? Les médias sont-ils tout puissants ? Où se situe la nuance entre terrorisme et idéalisme ? Internet est-il un lieu de non droit ?

Image de Autant de thèmes abordés sans idée arrêtée ni manichéisme, que les deux réalisateurs amènent avec intelligence et subtilité, malgré des moyens très limités.

C’est bien là que le seul bémol se manifeste… les moyens. Réalisé avec plein de bonne volonté, le film souffre tout de même d’un budget minimaliste qui transpire à l’image et empêche le duo de donner au projet l’ampleur qu’il mérite (lumières, trucages, jeu des comédiens, tout est perfectible sans être non plus décevant). Mais qui pourrait reprocher à un réalisateur de privilégier le fond sur la forme ? Surtout que l’absence de budget donne au film un coté « bouts de ficelle »,  qui le rend d’autant plus attachant. Réaliser un film qui se situe aux quatre coins du monde en ne tournant qu’en Ile de France et à Montpellier force plutôt le respect. Alberny et Mach ont tout de même pu s’octroyer des guest-stars tour à tour amusantes et décalées (l’équipe d’Action discrète de Canal+, Julien Lepers, etc…) qui augmente encore le capital sympathie.

En bref, malgré des moyens légers, rien ne justifie de passer à côté de ce film pertinent et engagé, qui nous démontre (ne serait-ce que par son parcours compliqué) qu’une idée forte et une volonté de fer peuvent déplacer des montagnes. Espérons que ce film ouvrira la voie à d’autres projets aussi enthousiasmants.

Et pour ceux qui doutent encore, dirigez-vous sur le site, où la réalité rejoint la fiction …

Partager !

En savoir +

8th Wonderland, de Nicolas Alberny et Jean Mach

Dans les salles depuis le 12 mai 2010
Avec Matthew Géczy, Alain Azerot, Robert William Bradford

Thriller français, 2009
1h34min
Distribué par  Mad Films / Help Distribution

Site
Allociné | Imdb

Bande-Annonce :

A propos de l'auteur

Image de : PaD (diminutif de padbol) est né en 1981 et tente de survivre à sa maladresse à Limoges. Fan de cinéma depuis sa tendre enfance, il arrive actuellement à en vivre en tant que technicien dans sa belle région limousine. Naturellement fourré dans les salles de cinéma dès que l'occasion se présente, il tentera de délivrer ses impressions sur les sorties marquantes, essentiellement en cinéma de genre. Grand amateur de l'ambiance furieuse des concerts punk-métal, de bandes dessinées et de manga, il essayera de vous faire partager ses coups de cœur dans les domaines.

1 commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires
  1. 1
    VIOLHAINE
    le Mercredi 19 mai 2010
    VIOLHAINE a écrit :

    J’attends vraiment de voir ce que va donner le site internet, qui se revendique tout à fait comme le pays virtuel du film…
    Simple promo ou vraie démocratie online ?
    J’attends…

Réagissez à cet article