33èmes Trans Musicales, visite guidée

par |
C'était un froid matin d'octobre. La fleur au fusil, nous avons entrepris de défricher la programmation des Trans Musicales (du 1er au 3 décembre à Rennes). Vous savez, ce festival auquel on va en s'estimant heureux de connaître deux ou trois noms dans le programme. Prenant le parti d'être subjectifs et sélectifs, nous avons dégoté dix vidéos qui nous donnent envie d'en voir plus.

Shabazz Palaces

Avec son flow vénéneux et ses instrus fouillées, le son des Shabazz Palaces n’est pas destiné à rester le secret des radios de Seattle. Le troisième album de la formation, Black Up, enchaîne les sons bizarres issus des entrailles de la Terre, sur lesquels un écho humanoïde vient se greffer. Ils joueront le samedi 3 décembre et si vous êtes vraiment branchés hip hop, nous vous conseillons également d’assister aux concerts de Ghostpoet, Epic Rain et Backpack Jax à la salle de la Cité ce jour là.


Le 3 décembre, Hall 4

Vinnie Who

Vinnie…who ? On ne le connait ni d’Eve ni d’Adam, mais le jeune homme nous intrigue. Voix aussi haut perchée d’un Mika et look androgyne de rigueur, cette nouvelle idole danoise est plutôt atypique.
Le 1er décembre au Liberté

Lewis Floyd Henry

Difficile de ne pas penser à Jimi Hendrix avec cette vidéo de Lewis Floyd Henry tournée en banlieue londonienne en 2009. Le musicien s’est fait connaître à l’ancienne, en jouant dans les rues de Londres avec son « One Man Band », puis avec quelques reprises remarquées dont Youtube regorge. Le bouche à oreille a tellement bien marché, que Lewis a finalement enregistré un album, One Man And His 30W Pram. Nul doute que la meilleure façon de découvrir son style reste le live.
Le 1er décembre au Liberté

Evening Hymns

Nous ne saurions que trop vous conseiller d’assister à l’une ou à toutes les soirées Kütu Folk à l’Aire Libre (tous les soirs du 30 novembre au 4 décembre). Afin de mettre à l’honneur le label clermontois, qui sort chaque album comme un objet d’art cousu main, les Trans Musicales ont invités ses groupes à investir la scène, qu’ils soient adeptes de pop, de folk ou de hip hop. Ce sera aussi sûrement l’occasion de rencontres et d’échanges uniques entre musiciens de formations différentes, ou comment entretenir l’esprit de label. Parmi ces artistes, nos petits chouchous sont les canadiens originaires de Toronto, Evening Hymns. Leur premier album Spirit Guides est une magnifique ode à la mémoire et à la nature, porté par des paroles et des orchestrations sincères. Nul doute que l’Aire Libre sera l’écrin parfait pour la révélation des nouvelles chansons d’un deuxième album en préparation, Spectral Dusk.
Le 2 décembre à l’Aire Libre

Maylee Todd

Maylee Todd vogue sur ses envies avec légèreté : parfois jazzy, parfois tropicale, l’ambiance des titres de son album Choose Your Own Adventure est imprévisible. Si on la trouve parfois un peu timorée sur disque, ses vidéos déjantées nous ont convaincus de voir la canadienne sur scène. Avec le clip d’Aerobics In Space, Maylee Todd se transforme en Ramona Flowers brésilienne des années 70. Attention, cette fille a de multiples visages…
Le 2 décembre à la Salle de la Cité

Sallie Ford & The Sound Outside

On ne serait pas étonnés que Sallie Ford et ses musiciens transforment la Cité en club de jazz et nous fassent twister sévère. Puis en un concert punk rock avec pogo géant. Peu importe le style, le tout c’est que ça swingue. Et si elle arbore un look improbable, c’est que Sallie ne jure que par une seule chose : être elle-même.
Le 2 décembre à la Salle de la Cité et le 3 décembre aux Champs Libres

Kakkmaddafakka

La musique de ces garçons originaires de Bergen, Norvège, a quelque chose d’énervant. Totalement prévisible mais tout aussi irrésistible. Les gimmicks pop s’immiscent doucement dans notre cerveau et créent un besoin urgent d’être en vacances et de se foutre de tout. C’est là que deux solutions s’offrent à nous : prendre un billet pour une croisière dans les fjords ou un billet pour les Trans Musicales.
Le 2 décembre au Hall 3

Isbells

La musique d’Isbells est décrit par la Libre Belgique comme « un remède belgo-belge à la morosité communautaire », c’est dire. Après de nombreux projets où il officiait à la batterie, Gaëtan Vandewoude décida de se mettre au chant en créant une nouvelle formation. Très bonne idée qu’il eut là, puisque sa voix sait parler aux guitares folk autant qu’aux cuivres. Non sans rappeler le suédois José Gonzales et quelques ritournelles de Bon Iver, le concert d’Isbells s’annonce comme un moment de volupté.
Le 2 décembre au 4 Bis (Focus Européen)

Colin Stetson


Le saxophoniste du label montréalais Constellation (Godspeed You! Black Emperor, Clues, Do Make Say Think…) est réputé pour des performances scéniques incroyables et son talent fou de multi-instrumentiste. Sonnez trompettes, résonnez hautbois !
Le 2 décembre au Hall 4

SBTRKT

Bien entouré de ses amis de la scène dubstep londonienne, le producteur a donné naissance à un très bon album plus tôt cette année. Pour sa venue aux Trans, où il sera accompagné de Sampha comme sur cette vidéo, SBTRKT a vu son live promu au Hall 9 (le plus grand). Sûrement l’un des concerts que nous ne voudrons pas rater, for hype’s sake.
Le 2 décembre au Hall 9

Et aussi…

Magnifico la rock star bling-bling slovène, Jesus Christ Fashion Barbe juste pour le nom, les Spadassins, Bumpkin Island, les québécois de Galaxie, la légende iranienne Kourosh Yaghmaei

En savoir +

La Tournée des Trans, du 12 au 26 novembre 2011

http://www.lestrans.com/accompagnement-artistique/tournee-des-trans-2011/

Le site des Trans Musicales : http://www.lestrans.com/

Vous avez aimé cet article ? Partage le !

Image de
: Depuis 2004, Julia parcourt les festivals et les salles de concerts en quête de sensations musicales fortes et affiche un net penchant pour la scène indépendante montréalaise, le folk, l'électro et le rock. Malgré une enfance biberonnée à la culture populaire des années 90, sa bibliothèque ITunes n'affiche presque rien entre 1985 et 2000. Repêchée trois fois par le vote du public, Julia anime désormais la rubrique Musique avec Pascal et Laura. "Discordance m'a sauvée". Mon blog / Twitter

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article