21 Love Hotel+ Pluramon w/ Julee Cruise

par |
21 Love Hotel a eu le privilège en février dernier de mener trois soirées de résidence au Divan du Monde, avec comme leitmotiv l’invitation d’un groupe différent pour chaque concert. Voici le compte rendu du dernier soir qui avait pour invité le groupe Pluramon accompagné de la burlesque Julee Cruise.

Divan Du Monde – 20 février 2008

divandumonde02-2Annoncé à 19h, ce n’est qu’a 20h que le rideau se lèvera et le show démarrera directement avec 21 Love Hotel qui a l’humilité de jouer en première partie . Ce bateau rock expérimental mené par un duo de charme a sur CD, une musique presque classique, mêlant rock et sonorités folk atmosphériques à la Wild West. Sur scène, le show est plus qu’efficace, la jolie chanteuse et son guitariste paraissent très à l’aise et semblent vivre pleinement leur musique.

Pour mon premier 21 Love Hotel, je ne suis pas déçu, le groupe, qui pourtant n’est signé chez aucun label, montre un certain bagage scénique apprécié par le public qui s’est largement déplacé ce soir-là. Chapeau bas. Le son, d’une très bonne qualité, permet d’apprécier au maximum les différentes phases musicales, et surtout l’extrême habileté de Clémence à dégager des émotions très particulières, noires et langoureuses. Le groupe sera rejoint plus tard par le trompettiste de Jack The Ripper avant le changement de plateau.

Vient donc le tour de Pluramon, qui débutera par un show instrumental. Dès lors, un soupçon de psychédélisme et d’ambiances cinématographique envahi la salle qui n’a pas désemplie. Un batteur, deux guitaristes et surtout beaucoup d’images et de motifs abstraits en fond scénique. La musique est ultra expérimentale. Les membres du groupe sont statiques et chacun des musicien est concentré sur son instruments. Trois chansons plus tard c’est la guitariste qui prend la parole pour accueillir Julee Cruise . Et là c’est la grosse surprise du show. L’interprète du thème générique de la série culte Twin Peak s, qui collabora à plusieurs reprises avec David Lynch, a une présence scénique hors-norme qui va de pair avec sa musique.

divandumonde34-2La bonne cinquantaine, Julee Cruise arrive sur scène habillée d’une manière sexy et chic, qui ne laisse pourtant rien présager de sa folie Entre gestuelles exagérées, mimiques corsées, elle a l’air de tenir la forme ! De là à penser que Madame tournait aux substances psychédéliques, il y a un pas que beaucoup de ceux présents dans la salle ont dû franchir.

Il ne servait à rien de connaître son glorieux passé pour se rendre compte du caractère cinématographique de sa musique. La voix n’est jamais brute, traitée par un vocodeur avec divers effets donnant entre autres l’impression de l’harmoniser. Le résultat est assez inhabituel, très envoutant et mystérieux. Un style qu’on a plus l’habitude d’entendre dans les salles sombres ou dans le rayon BOF de la Fnac que sur scène, et ce fût là tout mon plaisir !

Chacun des titres sera accompagné d’ambiances électroniques extraterrestres, balancées par le guitariste grâce à un sampler situé à coté de lui. D’ailleurs, après le show, de nombreuses critiques flamberont et feront naître un début de rumeur sur un playback supposé. Il faut croire que le public n’a pas l’habitude d’entendre une telle musique et cette singularité viendra semer le doute. En effet, le son était limpide et les voix constamment traitées et doublées. Un studio qui s’est déplacé sur scène, en somme. Mais aucun de ces arguments ne viendra influencer mon jugement, il suffisait d’être près de la scène pour distinguer les vocodeurs reliés derrière le micro.

Une soirée marquante, autant par l’agréable découverte de 21 Love Hotel que par la surprise d’assister au show hors du commun et burlesque de Pluramon .

Crédits photos: phiL B.

En savoir +

21 Love Hotel: http://www.myspace.com/21lovehotel

Pluramon: http://www.myspace.com/pluramon

Julee Cruise: http://www.myspace.com/juleecruise ou [http://fr.wikipedia.org/wiki/Julee_Cruise
->http://fr.wikipedia.org/wiki/Julee_Cruise]

—–

Partager !

A propos de l'auteur

Image de : Photographe professionnel & développeur front-end freelance à Paris. Site : philippebarbosa.com

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article