1995 par So Music | Trabendo

par Mama|
Souvent en début de semaine quand on me demande comment ça va, j’ai envie de répondre avec ma voix de pauvre orpheline que ça va comme un lundi, qu’il ne fait pas beau, froid et que Urban Outfitters ne s’est toujours pas installé en bas de chez moi. Ce lundi changement de la donne (enfin presque, damn you Urban Outfitters!) puisque So Music et Polydor nous offrent un concert privé au Trabendo de nos (mes) chouchous du rap français, 1995.

 

Arrivée à l’heure, mon Happy Meal dans les mains, je me rends compte que j’aurais dû plus miser sur mon style vestimentaire que sur mon estomac. Ce soir tout le monde est sur son 31 et y va de sa petite touche de swag (ont-ils tous un filon secret pour un Urban Outfitters que je ne connaîtrais pas ?!)

Devant la scène du Trabendo déjà quelques kids se pressent. Le collectif nous fait patienter avec un petit Dj Set des familles servit par Topten.
Un tour sur la terrasse, un bootyshake dans la fosse sur Hard Knock Life de Jay Z pour se chauffer, et une pétillante jeune fille faisant office de Monsieur Loyal annonce à la salle déjà en surchauffe que ce soir on est là grâce à So Music mais surtout pour 1995.

Ambiance musique classique, Versailles (home sweet home) en guise d’intro. On sait que cela ne va pas durer quand on connaît bien la bande. Dj Lo’ nous le confirme quand il vient mettre le feu à un tshirt 1995. Fonky Flav débarque au micro et nous envoi leur Flingue Dessus en guise de « Bienvenüe », on sait maintenant que la soirée sera chaude. Sneazzy West et le reste du crew de Paris Sud débarquent pour nous achever sur le reste du morceau et montrer que le vrai swag est sur scène ce soir.

Les morceaux de leur dernier album Paris Sud Minute s’enchaînent : Jet LagPétasse BlancheBaisse Ta Vitre, mais également le mythique La Source provenant de leur précédent EP.

Pendant les morceaux ça va taquiner le beatmaker Dj Lo’ mais aussi le public en mode arrosage.

Au lieu de calmer les foules, l’eau attise le pit et ça part en live.

Le groupe qui sait apprivoiser son public, nous calme avec leur superbe Réel, histoire de reprendre des forces quand il faudra courir de gauche à droite de la salle sous l’œil attentif d’Areno Jaz perché derrière les platines ou se mettre à genou pendant Milliardaire.

Les 1995 nous sortent ensuite le grand jeu avec leur dernier single Bla Bla Bla et La Suite, les kids montent sur scène, ça sent la sueur et ça sent aussi malheureusement la fin. 

Au final, on aura appris que le rap c’était pas mieux avant… le rap c’était mieux ce soir là au Trabendo.

 

1995

Partager !

Aucun commentaire

Abonnez vous au Flus RSS des commentaires

Réagissez à cet article